Cactus d’intérieur : est-ce possible et pour quels cactus ?

Cactus IKEA

Avant toute chose, précisons qu’il n’y a pas de débat quant à la place d’un cactus : les cactus sont des plantes d’extérieur. Originaires bien souvent des déserts d’Amérique latine, les cactus ont petit à petit étaient exportés à travers le monde et sont aujourd’hui très largement utilisés comme plantes d’ornement dans les jardins et parfois dans les maisons et appartements.

Cette présence “contre-nature” des cactus dans nos intérieurs peut être problématique car les cactus, contrairement à la croyance populaire, nécessitent des conditions de culture (simples mais) précises.

Ainsi, dans nos régions, la culture en serre est idéale pour la plupart des espèces, d’autres (les plus rustiques), quant à elles, peuvent aussi être plantées en pleine terre.

Si ces modes de culture ne sont pas possibles et que vous avez un balcon accolé à votre appartement ou un extérieur, l’idéal est donc de sortir vos cactus le plus possible lorsque les conditions climatiques le permettent.

Cultiver un cactus en intérieur : les principaux problèmes

Comme vous l’avez peut-être vu sur la page consacrée à l’entretien des cactus, les cactus sont des végétaux qui suivent (pour la plupart) ce cycle :

  1. Croissance au printemps, en été et au début de l’automne ;
  2. Dormance, repos, en hiver.

Durant la phase de croissance, les cactus ont besoins de chaleur et d’une luminosité maximale, comme dans leur milieu naturel. Durant la phase de dormance, les cactus ont besoin de fraicheur, souvent 10, 15 voire 20 ou 30 °C de moins qu’en été.

Dans un intérieur, ces différentes phases naturelles de la plante ne peuvent pas être respectées à la lettre : la luminosité reste moindre qu’en extérieur (peu importe l’exposition) et les températures sont souvent trop élevées en hiver, trop faibles ou élevées en été.

Cactus en intérieur : les conséquences

Cactus en manque de lumière

Si vous parvenez à faire vivre des cactus à 100 % en intérieur (maison ou appartement) sans qu’ils ne meurent, ils peuvent néanmoins avoir des séquelles physiques au fil des années : ils pourraient s’étioler, à la recherche de lumière. Leur forme s’allonge, les tissus se fragilisent et leur couleur se détériore.

Aussi, un cactus qui n’a pas eu un repos hivernal dans les conditions optimales n’aura que très peu de chances de fleurir au printemps ou à l’été et sera moins beau, moins “en forme”.

Comment cultiver des cactus en intérieur ?

Vous l’aurez compris, nous ne préconisons donc pas de cultiver des cactus en intérieur, cependant, en fonction de vos possibilités de les placer en extérieur, sur un balcon, une terrasse, en pleine terre ou en serre, voici quelques conseils pour que vous puissiez cultiver au mieux vos cactus en intérieur.

  • Placez vos pots proches d’une fenêtre ou baie vitrée, en veillant toutefois à ce que les rayons du soleil n’atteignent pas directement les cactus (ce qui pourrait les brûler) ;
  • Durant la phase de croissance, vous pouvez renforcer la luminosité grâce à la lumière artificielle des lampes horticoles ;
  • N’hésitez pas à retirer les coupelles et cache-pots lorsque vous arroserez, pour éviter toute stagnation d’eau et humidité, ce qui pourrait leur être fatale ;
  • En hiver, essayez de déplacer vos cactus dans une pièce plus fraiche (moins chauffée ou pas chauffée du tout) de votre maison ou appartement.
Cactus d'intérieur

Il s’agit de conseils spécifiques aux cactus d’intérieur, autrement, il vous faudra respecter ces conditions d’entretien, valables pour tous les cactus :

  • Un substrat adapté : par défaut, la plupart des cactus supporteront un substrat classique des trois tiers (1 tiers terreau, 1 tiers terre de jardin tamisé, 1 tiers sable grossier lavé). En dernier recours, si vous ne pouvez réaliser ce type de mélange, tournez-vous vers les terreaux “spécial cactus” ;
  • Un arrosage toutes les 2 semaines au printemps, toutes les semaines en été (tous les 3 ou 4 jours s’il fait très chaud), une fois en octobre et aucun en hiver ;
  • Des températures et une luminosité maximale du printemps à la fin de l’automne, des températures fraiches et moins de luminosité possible en hiver ;
  • Un rempotage à effectuer tous les 2 ou 3 ans pour permettre un renouvellement du substrat et un apport d’engrais régulier ;

Quels cactus cultiver en intérieur ?

Ile existe quelques genres et sortes de cactus plus facilement cultivables en intérieur que d’autres :

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sidebar