Menu
Newsletter
Menu
Newsletter
Menu
Accueil » Blog » Tailler ou couper un cactus : dans quels cas et comment faire ?

Tailler ou couper un cactus : dans quels cas et comment faire ?

par Xavier
Publié : Dernière mise à jour le

De prime abord, on pourrait être tentés de se dire qu’un cactus ne se taille pas, et pourtant, à l’instar des autres plantes : les cactus (et euphorbes) peuvent être taillés ou coupés, souvent pour des raisons esthétiques ou pratiques (le cactus est trop haut), parfois pour des raisons vitales (le cactus est malade ou abimé).

Dans cet article, on s’intéresse donc à la taille des cactus : pour quelles raisons tailler un cactus ? Peut-on tailler tous les cactus ? Comment s’y prendre ? A quelle période de l’année procéder aux coupes ?

Tailler ou couper ?

En réalité, les verbes “couper” et “tailler” peuvent être utilisés comme synonymes, puisqu’ils désignent tous deux le fait de donner une forme particulière, redimensionner ou rétrécir un végétal en l’amputant de certaines de ses parties. De nombreuses raisons peuvent contraindre à la taille ou coupe d’un cactus.

Pourquoi tailler ou couper un cactus ?

Si un cactus est trop haut ou trop large

Si votre cactus (ou euphorbe) atteint une taille très grande, trop grande pour l’endroit où il est placé, vous n’aurez peut-être pas d’autres choix que de le couper. Que ce soit en hauteur ou en largeur, en fonction de votre problématique. Si un cactus manque d’espace, il pourrait pousser penché et, à termes, se plier puis casser.

Attention, la coupe d’un cactus peut entraîner une pousse plus rapide des autres parties du cactus, comme expliqué dans le paragraphe suivant.

Pour contrôler ou stimuler la pousse d’un cactus

Parfois, il arrive qu’une partie d’un cactus (généralement, son tronc ou sa partie centrale) pousse plus vite que le reste, cette partie s’accapare alors toute l’énergie du cactus. En coupant cette partie très énergivore, le cactus pourra pousser de manière plus uniforme et verra sa croissance être stimulée. Attention, si votre cactus ne pousse plus ou pousse très lentement, revoyez les conditions de culture et d’entretien de vos cactus.

Si un cactus cristé présente des formes non cristées

Dans la même idée, la coupe d’une ou plusieurs parties d’un cactus peut être volontaire, surtout dans le cas des cactus aux formes cristées ou monstrueuses.

Parfois, il arrive qu’un même cactus présente des ramifications cristées et des ramifications ou rejets “classiques”, non cristés. Pour développer la cristation et n’avoir que des branches présentant cette particularité (qui est souvent recherchée), vous pouvez décider de couper les branches classiques pour ne conserver que celles qui présentent ces formes particulières.

Dans l’exemple photo ci-dessous, le Nyctocereus serpentinus cristé possède plusieurs branches non cristées qui auraient pu être coupées si on avait voulu ne conserver que les formes cristées.

Si un cactus est malade

La coupe des branches ou parties d’un cactus malade est souvent recommandée pour éviter un épuisement qui n’est pas nécessaire pour la plante. Ainsi, le cactus ne perdra plus d’énergie à alimenter ces parties malades et pourra se concentrer sur la pousse des parties saines. Aussi, la coupe est parfois nécessaire pour éviter que la maladie ne se propage aux parties saines du cactus.

Dans les deux exemples ci-dessous à gauche, il faut totalement couper les cactus au-dessus des parties malades (le cactus devient mou et noir) pour les replanter après séchage. Dans l’exemple de droite, il faut amputer le cactus malade, qui a sans doute reçu trop d’eau.

Si un cactus s’étiole

Un cactus étiolé (poussant en longueur ou très finement) est un cactus qui manque de lumière. Celle-ci est un élément indispensable pour garantir une pousse saine des branches. L’étiolement du cactus, en plus de lui donner une apparence irréversible et souvent non esthétique, l’épuise, puisqu’il dépense beaucoup trop d’énergie à chercher de la lumière.

Dans le cas d’un cactus étiolé, plusieurs solutions s’offrent à vous pour sauver une partie de ce cactus, celles-ci sont expliquées sur la page consacrée à l’étiolement des cactus. Dans tous les cas, il vous faut revoir l’exposition (lumière et soleil) de votre cactus.

Si un cactus ou une euphorbe est abimé(e) ou cassé(e)

Si votre cactus ou votre euphorbe est cassé(e), il n’y a pas d’autre choix que de recouper de manière plus nette pour que la cicatrisation soit meilleure et que son esthétique soit meilleure. En savoir plus sur les cactus ou euphorbes cassés.

Peut-on tailler tous les cactus ?

Oui, tous les cactus peuvent être coupés ou taillés. Dans les faits, il convient de décider si la coupe est pertinente en fonction des situations exposées ci-dessus et de l’apparence de votre cactus !

En effet, les cactus qui ont des cladodes (raquettes), des ramifications ou des tiges plates (comme les Schlumbergera ou les Epiphyllum) pourront être coupés très facilement et ne garderont que très peu de traces de ces coupes dans la plupart des cas… En revanche, les cactus colonnaires ou sphériques seront sans doute plus inesthétiques après avoir été coupés. Dans tous les cas, essayez de couper à des endroits stratégiques pour que cela se voit le moins possible !

Comment couper ou tailler un cactus ?

Pour couper ou tailler un cactus, la méthode est la même que pour faire un bouturage, surtout si vous souhaitez replanter les parties coupées (boutures). Attention, si vous souhaitez couper une euphorbe, pensez à mettre des gants et à vous protéger les yeux avant toute manipulation, puisque son latex est toxique et irritant.

Le premier élément à prendre en compte est la période de l’année à laquelle il est préférable de couper : le printemps et l’été sont à privilégier pour permettre une cicatrisation plus rapide. En automne et en hiver, l’humidité et les températures pourraient compliquer la ou les cicatrisations et favoriser l’apparition de champignons. Une bonne circulation de l’air est aussi primordiale pour que le cal se forme plus facilement et plus rapidement.

Autrement, pensez à utiliser un couteau désinfecté (voire une scie à métaux pour les plus gros sujets) et à couper de manière nette et droite. Dans le cas des bouturages ou sauvetages de tiges, la période de séchage (avant repiquage) est importante : ne soyez pas trop pressés, vous pouvez laisser la bouture à l’air libre plusieurs dizaines de jours avant de la mettre en terre.

Pour en savoir plus sur la manière de bouturer un cactus, rendez-vous sur la page dédiée.

Que se passe-t-il après la coupe ?

Après la coupe d’un cactus et après cicatrisation, le cactus survivra sans problème et pourra continuer à produire des rejets dans la plupart des cactus, comme sur les deux exemples ci-dessous : le cactus a été coupé et présente deux rejets (entourés en rouge à gauche) et bien visibles à droite.

Laisser un commentaire