Menu
Newsletter
Menu
Newsletter
Menu
Accueil » Blog » Terrarium pour cactus ou succulentes : bonne ou mauvaise idée ?

Terrarium pour cactus ou succulentes : bonne ou mauvaise idée ?

parXavier
Publié : Dernière mise à jour le

En magasin et même en jardinerie, il est parfois possible de trouver des cactus et autres succulentes (plantes grasses) dans des terrariums. De ce fait, vous devez sûrement vous dire que planter ces plantes dans un terrarium est viable et vous pourriez même être tentés de faire votre propre terrarium, composé d’un ou plusieurs cactus ou de plantes succulentes.

Malheureusement (désolé de gâcher le suspense), les succulentes ne sont pas adaptées aux terrariums, qu’ils soient ouverts ou fermés, et ce peu importe la taille des cactus (même les mini-cactus de type IKEA).

En règle générale, et pour étendre le propos : les pots ou bocaux en verre, pots non percés et tout ce qui se rapproche des terrariums ne doivent pas contenir de cactus, ils provoqueront la mort assuré de ces plantes.

Succulentes globe verre
Terrarium (bocal en verre) avec succulentes

Qu’est-ce qu’un terrarium ?

Un terrarium est un milieu fermé qui a pour but de reproduire le milieu biologique de certaines espèces végétales. Chez les espèces animales aquatiques, son équivalent est l’aquarium (ou vivarium marin chez les gros poissons), tandis que chez les petits animaux vivants (reptiles, insectes, amphibiens), il s’agit du vivarium. Si le terrarium est en partie ouverte, on parle aussi de terrarium ouvert, qui est parfois réalisé avec un bocal ou une cloche en verre, par exemple.

Un terrarium se constitue donc d’un contenant (souvent en verre ou Plexiglace) fermé ou semi-ouvert, et d’un substrat dans lequel des plantes sont cultivées. Parfois, un éclairage artificiel est aussi présent pour compenser le manque de lumière naturelle.

Généralement, les plantes cultivées en terrarium sont des plantes qui apprécient la chaleur et l’humidité puisque l’écosystème du terrarium provoque chaleur et humidité.

Reproduire l’environnement naturel des cactus

Lorsque l’on cultive des plantes en intérieur ou en extérieur, l’objectif pour qu’elles survivent est de reproduire au maximum leurs conditions de vie naturelles. Cela passe par l’utilisation de matériel adéquat (pots adaptés) mais aussi par des températures, un substrat, une exposition, un taux d’humidité ou encore un arrosage appropriés.

Ainsi, les cactus sont des plantes xérophytes qui aiment le soleil, la chaleur et les environnement secs. Pour les cultiver, vous devez donc leur proposer des températures élevées et sèches, ainsi qu’une exposition très lumineuse (idéalement en extérieur), dans un substrat drainant, qui ne retient pas l’eau et ne provoque pas un excès d’humidité. Si vous les cultivez en pots, ils doivent être obligatoirement percés pour que l’eau puisse d’évacuer facilement.

Pour en savoir plus sur l’entretien des cactus, rendez-vous sur cette page.

Les problèmes des cactus en terrarium

Vous l’aurez sans doute compris, et ce en lisant les simples caractéristiques du terrarium : il n’est pas possible de reproduire les conditions de culture idéales pour les cactus et succulentes (plantes grasses) dans un terrarium. Pire encore, ils n’y survivront pas à un culture en terrarium sur le long terme.

Il n’y a sans doute aucun argument en faveur de ce type de culture pour les cactus et succulentes, puisque le terrarium est un environnement fermé (ou semi-ouvert), chaud et humide, tout ce que détestent les cactus et succulentes.

Luminosité

Un terrarium est souvent placé en intérieur, ce qui limite fortement l’apport de lumière naturelle pour les cactus. Même en le plaçant proche d’une fenêtre, la lumière générée ne sera pas suffisante : la fenêtre filtre la lumière une première fois, le verre du terrarium une seconde fois. Pour peu que vous placiez votre terrarium près d’une fenêtre orientée Nord et les cactus n’auront clairement pas leur apport nécessaire en lumière et s’étioleront.

Une lampe de culture n’y changera rien, l’idéal est de placer vos cactus le plus possible en extérieur d’avril à octobre (ou toute l’année en fonction des températures et des espèces cultivées), ou près d’une fenêtre bien exposée (attention au soleil direct pour éviter les brulures).

Terrarium cactus
Cactus placés en terrarium ouvert. Ils sont étiolés par manque de lumière.

Circulation de l’air

Les cactus doivent être cultivés dans des endroits où l’air peut circuler. Si ce n’est pas le cas, ils risquent certaines maladies et des champignons pourraient se développer plus facilement. Ainsi, la culture en extérieur est une nouvelle fois idéale, tout comme la culture en serre (régulièrement aérée). Si vous n’avez d’autre choix que de les cultiver en intérieur, attention à aérer régulièrement les pièces où se trouvent vos protégés.

Un terrarium est un lieu clos, généralement entouré de parois en verre : sur tous les côtés pour les terrariums fermés, et avec une ouverture (sur le dessus ou un côté) pour les terrariums ouverts.

Les terrariums fermés empêchent l’air de circuler et les terrariums ouverts ne le sont pas assez pour le permettre aux cactus de respirer suffisamment.

Effet de serre et chaleur

Autre inconvénient des vitres qui constituent les terrariums : l’accumulation de la chaleur. Si la culture en serre ne l’empêche pas toujours, l’aération en journée peut permettre de limiter cet effet, tout comme la chute des températures la nuit, qui permettra à la serre de redescendre rapidement en température.

Dans un terrarium, la chaleur accumulée et stockées par les plantes n’aura pas l’occasion de se dissiper, surtout si les températures intérieures de la maison ne redescendent pas (ce qui est souvent le cas en pleine canicule ou l’été).

Humidité et arrosage

Si vous avez correctement lu nos conseils sur l’arrosage des cactus, vous savez que les cactus sont des plantes désertiques qui craignent l’humidité et les excès d’eau. Si un cactus reçoit trop d’eau, il se met à pourrir et meurt.

Un terrarium, par nature, crée un environnement humide du fait de son caractère clos (ou semi clos dans le cas des terrariums ouverts). Après chaque arrosage :

  • L’eau ne pourra pas s’évaporer ou s’évaporera trop lentement ;
  • L’eau ne pourra pas s’écouler par le bas, puisqu’un terrarium n’est pas percé.
Terrarium fermé
Humidité créée par un terrarium fermé

Pour ce dernier point, c’est exactement le même problème qui se présente aux cactus plantés dans des pots non percés, pots ou bocaux en verre ou dans un substrat pas assez drainant. Cela provoque l’asphyxie des racines, puis leur pourrissement et le pourrissement complet du cactus. Les cache-pots, à échelle moindre, peuvent aussi être néfastes pour les cactus s’ils retiennent trop d’eau.

Pourquoi trouve-t-on des terrariums de cactus ?

C’est simple, les terrariums composés de cactus ou plantes succulentes (grasses) ne sont faits que pour vendre. Un cactus dans une bulle de verre, c’est beau et esthétiques, parfait pour la décoration d’intérieur.

Au-delà de ça, comme nous l’avons vu, les succulentes ne sont pas faites pour être entourées de parois en verre, puisque cet environnement crée des conditions de culture contraire à leurs besoins, à tous les niveaux : circulation de l’air, températures, exposition, écoulement et évaporation de l’eau.

Un terrarium de cactus, c’est impossible ?

Techniquement, ce n’est évidement pas impossible, et on trouve plein de tutoriels ou DIY pour réaliser son propre terrarium à cactus et plantes grasses. Cependant, c’est impossible de cultiver un cactus ou autre succulente dans un terrarium.

Un cactus dans un terrarium ne sera pas épanoui et finira obligatoirement par mourir, dans un délai plus ou moins long, c’est inexorable. A vous de voir si vous souhaitez racheter des cactus tous les 6 mois ou non…

Vous pourriez imaginer toutes les astuces possibles et imaginables telles que : arroser très peu ou en vaporisant (à ne pas faire car les succulentes n’absorbent pas l’eau par leurs feuilles), avoir un substrat très drainant, ouvrir le terrarium au maximum (mais ce ne serait plus un terrarium !), etc., la finalité sera toujours la même malheureusement.

Aussi, même s’il est vrai que certains cactus sont originaires de zones tropicales (Rhipsalis, Hatiora, Epiphyllum ou Schlumbergera) et pourraient résister à un taux d’humidité plus élevé, l’absence complet de drainage des terrariums ou pots en verre finirait par leur être fatale !

Laisser un commentaire