Echinocactus grusonii – Coussin de belle-mère

L’Echinocactus grusonii, couramment appelé Coussin de belle-mère, est une des 6 espèces de la variété des Echinocactus. Il s’agit peut-être du cactus globulaire le plus connu et l’un des plus emblématiques du monde des cactus !

Cette espèce est originaire du sud des Etats-Unis et du Mexique, son nom vient du grec « echino », signifiant « épineux » et désignant le « hérisson », et de cactus. « grusonii » est un hommage à l’industriel et passionné de cactus Hermann Gruson, qui possédait l’une des plus belle collection du 19ème siècle.

Aujourd’hui, cette espèce est menacée et se fait de plus en plus rare dans son habitat naturel, essentiellement à cause du commerce, il n’en resterait que quelques centaine.

Coussin de belle-mère : d’où vient ce surnom ?

L’Echinocactus grusonii, de par son surnom coussin de belle-mère est l’un des cactus les plus connus de tous, même de la part des non-cactophiles. Il est surnommé ainsi à cause de sa forme arrondie et de son sommet laineux, faisant penser à un coussin, et à ses aiguillons très acérés, très piquants. Sans doute un gendre ou une bru qui avait de mauvaises relations avec sa belle-maman ! Signalons néanmoins que ce cactus est parfois appelé boule d’or, même si c’est rare.

En anglais, on retrouve aussi ce même surnom (« mother-in-law’s cushion »), bien qu’on l’appelle également tonneau d’or (« golden barrel cactus ») ou ballon d’or (« golden ball »), ce qui est nettement plus sympathique pour les belles-mère.

Coussin de belle-mère : description

Le coussin de belle-mère est un cactus globululaire pouvant atteindre jusqu’à 1,30 mètre de hauteur et 1 mètre de diamètre. Dans son habitat ou en pleine terre, ce cactus peut pousser un peu plus en hauteur qu’en largeur, devenir légèrement colonnaire.

Il possède entre 25 et 35 côtes très régulières, recouvertes d’aréoles hérissées de nombreux aiguillons jaunes dorés, légèrement courbés et très acérés.

Son épiderme est vert brillant, son apex (sommet) est laineux et accueille des fleurs jaunes disposées en couronne sur les cactus les plus âgés (à partir de 60 centimètres de diamètre, soit au moins 15 à 20 ans). Par la suite, les fleurs donneront des fruits laineux et épineux.

Echinocactus grusonii : deux espèces particulières

Il existe deux variétés d’Echinocactus grusonii présentant quelques particularités par rapport à l’espèce type :

  • L’Echinocactus grusonii var. subinermis / brevispinus est un cactus sans épines (inerme) ou avec très peu d’épines ;
  • L’Echinocactus grusonii var. albispina a des épines blanches.

Coussin de belle-mère : entretien et culture

Le coussin de belle-mère est un cactus facile à cultiver et demandant peu d’entretien, ce qui le rend particulièrement intéressant pour les débutants.

Un substrat classique des trois tiers (terre, terreau et sable), bien drainant, lui conviendra, ainsi qu’un arrosage classique (régulier au printemps et en automne, abondant en été et stoppé en hiver). Comme pour tous les cactus, attention à l’humidité, laissez bien séchez entre deux arrosage et n’oubliez pas les billes d’argile au fond du pot pour faciliter l’écoulement de l’eau.

Le coussin de belle-mère accepte le soleil direct, seulement, habituez-le progressivement s’il n’a jamais été habitué. Ainsi, vous éviterez les décolorations, taches, ou plus grave, les brûlures. Vous pouvez aussi l’exposer à la mi-ombre, ce qui semble être la meilleure solution pour que son épiderme reste intact.

Cette espèce peut se cultiver en pleine terre, on en trouve d’ailleurs près de la Méditerranée, puisqu’elle est capable de supporter quelques gelées en hiver.

Il est cependant préférable de la faire hiverner au sec, à une température supérieure à 5 °C. Si vous la cultivez en pot, préférez une coupe à un pot classique, puisqu’elle préférera un pot profond à un pot large.




Coussin de belle-mère : fleurs et fruits

L’Echinocactus grusonii a une croissance plutôt lente, ce qui rend sa floraison plutôt tardive. Il faudra en effet attendre 15 à 20 ans pour voir apparaître des fleurs, si tant est qu’il ait atteint une taille suffisante pour cela. Autrement dit, pensez à le rempoter tous les 3 ou 4 ans au printemps, dans un pot légèrement plus grand. Cela lui permettra de continuer sa croissance !

Les fleurs sont disposées en couronne sur l’apex du coussin de belle-mère et sont de couleur jaune, elles mesurent jusqu’à 5 centimètres de diamètre. Par la suite, ces fleurs laisseront place à des fruits globuleux, laineux et épineux (entre la laine et la fleur fânée), qui contiennent des graines noires. Ils ne sont pas consommables mais serviront à sa reproduction.

Coussin de belle-mère : multiplication

Dans certaines collection, il arrive que des coussins de belle-mère âgés rejettent. Ce phénomène est plutôt rare et n’arrive jamais sur les sujets dans leur habitat naturel où ils sont solitaires. L’intervention humaine dans la culture de ce cactus doit avoir un rôle dans ce comportement.

Autrement, l’Echinocactus grusonii ne se reproduit uniquement que par semis, qui est très facile à réaliser, bien que sa croissance soit lente.

Coussin de belle-mère : parfois confondu

Il arrive fréquemment que le coussin de belle-mère, et plus globalement la variété Echinocactus, à cause de sa forme globulaire ou sphérique, soit confondu avec le Ferocactus ou l’Echinopsis.

  • Le Ferocactus, sphérique lui aussi, a des côtes peut-être moins régulières et les aiguillons moins courbés, ses fruits n’ont pas de laine.
  • L’Echinopsis, surnommé cactus oursin, a des fleurs beaucoup plus grandes, rose, violet, mauve, blanches, jaunes. La position des fleurs sur la tige n’est pas la même non plus.

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sidebar