Menu
Newsletter
Menu
Newsletter
Menu
Cactus Encyclo » Cactus malade : les causes et traitements

Cactus malade : les causes et traitements

par Xavier>
Maladies cactus

Les cactus sont des plantes connues pour vivre dans des milieux secs, comme les déserts par exemple. Leur entretien est souvent facile du fait de leurs besoins peu importants en eau, c’est pourquoi ils sont très appréciés pour la décoration d’intérieur.

Néanmoins, parfois il arrive qu’un cactus tombe malade, et peu importe qu’il soit dans son milieu naturel, en jardin, en serre ou en intérieur. Sur cette page, nous vous présentons les principales maladies du cactus (cactus mou ? Cactus avec des taches noires, des taches blanches ou marrons ? Cactus qui devient noir ou jaune ? Cactus qui moisit ?), les symptômes et bien entendu les traitements ou mesures préventives. La liste étant très longue, il ne s’agit ici qu’une liste non-exhaustive des maladies des cactus.

Petite précision avant de démarrer, puisque je vois régulièrement des personnes s’interroger sur leur cactus qui commence à être jaune / marron et à durcir à sa base. Il s’agit d’un processus normal chez les cactus, appelé lignification. Ce n’est donc pas une maladie ! Enfin, si votre cactus est cassé, rendez-vous sur cette page.

Sommaire

Pourquoi les cactus tombent-ils malade ?

Plusieurs facteurs peuvent rendre vulnérables les cactus et les exposent à des infections : les causes les plus fréquentes sont le changement soudain de climat ou les erreurs d’entretien. Si la maladie d’un cactus peut parfois se déclarer très rapidement, elle peut aussi mettre plusieurs semaines à se manifester, ce qui est problématique pour comprendre l’origine du mal.

Le changement de climat

Climats du monde

Les cactus sont souvent cultivées dans des milieux différents de leur région d’origine, le climat n’est pas le même en Amérique latine et en France par exemple ! De même, dans un magasin ou en serre, les températures sont différentes que dans un appartement, c’est pourquoi le déplacement d’un cactus provoque obligatoirement un choc : la différence de température, d’air et d’humidité peut le faire souffrir.




Les erreurs d’entretien

Un mauvais entretien dans la culture de vos cactus peut exposer le cactus aux champignons ou bactéries, dans la majorité des cas, il s’agit de :

  • Un arrosage excessif ;
  • Un coup de froid en hiver (voir les cactus rustiques) ;
  • Un excès d’humidité ;
  • Un mauvais substrat ;
  • Une mauvaise cicatrisation des blessures ;
  • Une mauvaise ventilation (exposition aux courants d’air) ;
  • Une exposition inadaptée (soleil et lumière).

De ce fait, il est important de bien se renseigner sur le genre et l’espèce d’un cactus que l’on vient d’acquérir, car tous les cactus n’ont pas les mêmes besoins en eau, en température et en substrat, notamment. En savoir plus sur la manière de cultiver un cactus.

La prévention des maladies de cactus

Il vaut mieux prévenir que guérir, et cet adage est d’autant plus vrai pour les cactus. Certains gestes peuvent éviter au cactus de tomber malade :

  • Il faut le contrôler régulièrement pour détecter toute chose inhabituelle ;
  • Il doit être isolé et éloigné des autres au moment de l’achat ou lors d’une maladie ou contamination ;
  • Lors d’une infection, couper les parties contaminées et nettoyer avec une solution anti-fongique pour stopper la multiplication des bactéries ;
  • Veiller à respecter les conditions d’entretien requises selon son espèce et son origine ;
  • Il faut faire attention à l’aération, l’exposition et l’arrosage qui sont souvent des causes de maladie.
  • Le manipuler avec précaution pour éviter de blesser leur épiderme, qui serait alors une porte d’entrée pour les champignons.

Les changements d’aspects ou couleurs qui ne sont pas des maladies

Dans certains cas, un changement d’aspects ou une couleur inhabituelle n’est pas synonyme de maladies, notamment dans ces trois cas :

  • Lignification – Avec l’âge, votre cactus se lignifiera : ses tissus deviendront plus rigides et prendront l’apparence du bois. La lignification sert à renforcer la structure du cactus pour pouvoir supporter son propre poids. La partie lignifiée est souvent de couleur jaune à marron. En savoir plus sur la lignification des cactus.
  • Nouvelles pousses de cactus – Souvent, les nouvelles pousses ou nouvelles feuilles des cactus ou euphorbes sont plus claires que les autres. Pas de panique, la couleur deviendra plus foncée avec l’âge.
  • Cactus albinos – Certains cactus ont une couleur vive, comme le rouge, le jaune ou le orange, notamment les cactus greffés que l’on trouve fréquemment en magasin. Il s’agit de cactus albinos. Chez les plantes, l’albinisme résulte d’un manque de chlorophylle et empêche les cellules d’avoir une tinte verte (parfois plus ou moins foncée, bleutée, noirâtre ou brunâtre). Les cactus albinos sont totalement dépourvus de chlorophylle, ils doivent vivre sur des porte-greffes. En savoir plus sur les cactus albinos.
  • Cactus variegata – Ils n’ont souvent que quelques traces d’albinisme et peuvent donc parfaitement vivre sans porte-greffe. En savoir plus sur les cactus variegata.

Maladies physiologiques ou liées au milieu ambiant

Ces maladies font leur apparition suite à un mauvais entretien du cactus. La liste suivante permet de présenter les symptômes des maladies physiologiques, leur cause et quand cela est possible, leur traitement immédiat.

Bien souvent dans le cas des cactus d’intérieur, les maladies sont provoquées par de mauvaises conditions d’entretien avant d’être provoquées par des champignons (paragraphe suivant) ou bactéries.

Ce-dessous, les cas les plus fréquents de maladies des cactus.




Cactus mou / ramolli : excès d’eau

L’excès d’eau est la première cause de mortalité des cactus, surtout s’il est associé à une baisse de température (en période de repos). En plus d’un arrosage parfaitement dosé, un substrat adapté et un bon drainage sont des conditions essentielles. Il est à noter également qu’un cactus ne doit pas être arrosé trop rapidement après rempotage.

  • Cause : Excès d’eau ;
  • Conséquence : ramollissement / pourriture à la base du cactus et changement de couleur ;
  • Solution : Il est souvent déjà trop tard pour sauver la plante. Le dosage et la fréquence de l’arrosage d’un cactus sont fondamentaux pour le garder en bonne santé. Si la pourriture n’est pas trop étendue, vous pouvez couper les éléments sains et les rempoter.

En savoir plus sur les causes d’un cactus mou ou pourri et les solutions pour sauver un cactus trop arrosé.

Si vous ne constatez aucune erreur d’arrosage, le ramollissement et pourrissement de votre cactus est peut-être lié à un champignon (voir partie ci-dessous consacrée à la pourriture humide).

Dessèchement / flétrissement : manque d’eau

Contrairement à une idée reçue, même si le cactus est une plante qui supporte les hautes températures, il faut veiller à ce qu’il reçoive suffisamment d’eau, surtout en période estivale ou de forte chaleur. La plupart des genres ne demandent aucun arrosage en hiver, période de repos de la plante, mais toutes ont besoin d’eau au printemps et en été principalement.

De plus, il ne faut pas oublier que la culture en intérieur est différente de la culture en extérieur, puisque le manque d’aération, le mauvais drainage et l’évaporation rapide de l’eau peuvent favoriser la sécheresse.

  • Cause : Manque d’eau ;
  • Conséquence : dessèchement / flétrissement ;
  • Solution : Couper les parties sèches ou fanées si elles sont irrécupérables, autrement, hydratez correctement et le cactus retrouvera son aspect normal sans problème.

En savoir plus sur les causes d’un cactus flétri ou sec et les solutions pour le sauver.

Taches (ou couleur) claires, jaunâtres puis marrons : brûlures

Les brûlures sont dues à une mauvaise ventilation et à une exposition brutale au soleil. Il est recommandé d’exposer progressivement les plantes au soleil, pour éviter ces brûlures.

  • Causes : Mauvaise ventilation / exposition brutale au soleil ;
  • Conséquence : Taches claires, jaunâtres puis marrons. Possible mort si le cactus a été “cramé” ;
  • Solution : Aucune. Un cactus peut vivre avec ses brûlures et ne pas mourir, il gardera simplement son aspect décoloré toute sa vie.

En savoir plus sur les cactus qui ont été brulés par le soleil.

Cactus coup de soleil
Coups de soleil




Taches rouges / orangées puis pourriture : températures trop basses / humidité

Le froid étant l’un des ennemis du cactus, il faut veiller à ce qu’il ne soit pas exposé à des températures qu’il ne pourrait supporter. Tous les genres de cactus ont un métabolisme diffèrent en fonction de leur région d’origine, leurs limites sont donc différentes : une dizaine de degrés pour les Hylocereus, 15 °C pour les Pereskia, 5 °C pour les Mammillaria, les Echinocactus, les Ferocactus, etc. Les euphorbes sont aussi sujettes aux maladies de ce type. Retrouvez les températures minimales supportées par les différentes espèces de cactus ici.

  • Cause : Températures trop basses / humidité ;
  • Conséquence : Taches (rouges, de rouille) puis pourriture ;
  • Solution : Le changer de place. Si le problème est pris à temps, peut être sauvé.

Taches noires : trop d’humidité ou mauvais sol

Si le cactus commence à avoir quelques taches noires, c’est un problème d’humidité de l’air ou un sol non adapté.

  • Causes : Humidité / mauvais substrat ;
  • Conséquence : Taches noires ;
  • Solution : Changer le cactus de pièce ou changer de substrat.

Décoloration, allongement de la plante (étiolement) : manque de lumière

La luminosité est l’une des conditions au bon développement et à la bonne santé du cactus. En cas de manque de lumière, le cactus s’allonge et se penche vers la lumière.

Couleur jaune ou avec des taches jaunes : brulures, problème de substrat, d’arrosage ou de luminosité

Si votre cactus devient jaune, c’est un souci qui peut être lié à plusieurs éléments de culture : le soleil, le substrat, l’arrosage ou la luminosité. Consultez cet article sur le sujet pour déterminer pourquoi votre cactus jaunit et quelles solutions s’offrent à vous pour y remédier.

Maladies cryptogamiques (champignons et bactéries)

Les maladies cryptogamiques sont provoquées par des champignons et des bactéries, elles ont le plus souvent de graves conséquences pour les cactus. Pour les éviter, la prévention reste là encore la méthode la plus efficace. Il faut, notamment, éviter de blesser la plante lors d’une manipulation pour ne pas créer de voies de pénétration pour les champignons et bactéries.

En fonction des symptômes, il n’est pas toujours évident de savoir si la maladie est due à un champignon ou à une mauvaise condition de culture. Parfois, les deux sont liées, puisque les problèmes de culture auront affaiblie la plante qui sera alors plus sensible aux champignons et bactéries ! Dans tous les cas, si toutes les conditions de cultures sont respectées, les maladies cryptogamiques auront moins de risque de se développer.

Même principe que pour les maladies liées à la culture, vous trouverez ci-dessous, en titre, les symptômes et le nom de la maladie associée, ainsi que les explications détaillées en paragraphe.




Ramollissement, pourriture du collet (base) : pourriture humide

La pourriture humide d’un cactus est provoquée par un champignon et peut être dangereuse dans le cas d’un grand cactus, puisqu’à termes, celui-ci s’effondrera. La pourriture humide peut également endommager les sujets proches du malades, il faut donc les éloigner dès que le problème est constaté.

Cactus base pourrie
Collet qui devient noir et pourrit

Taches brunes ou rouges : pourriture des pépinières

Ce type de pourriture touche les plantes en phase de germination ou qui viennent d’éclore.

  • Conséquence : Taches qui s’étendent à toutes les plantes ;
  • Solution : Faire circuler l’air et utiliser le bon substrat.

Pourriture grise, taches noires, moisissure grise : botrytis

La pourriture grise est due au champignon botrytis cinerea, qui peut apparaître à cause d’une mauvaise aération. Le cactus se recouvre alors de taches noires puis de moisissure de couleur grise.

  • Cause : Mauvaise aération ;
  • Conséquence : Décoloration, noircissement, taches noires et moisissure grise ;
  • Solution : Aérer.

Épines ou épiderme recouverts de poussière noire : fumagine

La fumagine est un champignon inoffensif généralement lié à la présence d’insectes et parasites tels que les cochenilles, pucerons, metcalfas, aleurodes.

En effet, ce champignon se nourrit des déjections sucrées (“le miellat”) des insectes ou parasites, ou des glandes nectarifères (qui produit du nectar pour attirer les insectes pollinisateurs – les Ferocactus ou Coryphantha notamment) des cactus.

  • Cause : Présence d’insectes et de parasites ;
  • Conséquence : Épines ou épiderme recouverts d’un duvet noir ;
  • Solution : Nettoyer le cactus avec de l’eau savonneuse et éliminer les insectes (voir partie ci-dessous).




Taches jaunes puis noires, avant pourrissement – Apparaît au sommet du cactus : helminthosporiose

L’Helminthosporium cactivorum est un champignon destructeur et contagieux, puisqu’il se développe très rapidement. Il détruit l’apex des cactus et se répand dans ses creux et près du collet.

Les taches sont d’abord jaunes avant de virer au brun foncé. Ce parasite se développe principalement dans des conditions humides et sur des blessures.

  • Cause : Présence d’insectes et de parasites – se développe dans des conditions humides et sur des blessures ;
  • Conséquence : Taches jaunes puis noires, avant pourrissement ;
  • Solution : Eviter que l’eau d’arrosage ne stagne trop longtemps et traitez à base de myclobutanil.

Pourriture brune claire, pustules noires entourées de rose : maladie des cactus en plein air – Anthracnose 

L’anthracnose est une maladie provoquée par le champignon Colletotrichum gloeosporioides qui se développe chez les cactus de plein air ; plantés en rocaille.

La maladie apparaît lorsque les températures deviennent plus fraîches et le temps humide (automne-hiver). La maladie se manifeste alors sur les parties les plus basses (proches du sol) des cactus avant de remonter vers l’apex.

  • Cause : Présence d’insectes et de parasites – humidité de l’automne et de l’hiver ;
  • Conséquence : Pourriture brune claire, pustules noires entourées de rose ;
  • Solution : Amputation des parties touchées.

Taches brunes / léger feutrage blanc ou ramollissement du collet : mildiou

Le mildiou est une maladie cryptogamique répandue chez de nombreuses plantes. Elle touche également les cactus. Le mildiou est provoqué par des parasites microscopiques.

  • Cause : Présence de parasites (favorisé par la chaleur humide) ;
  • Conséquence : taches brunes (souvent au sommet) et/ou léger voile blanc ou ramollissement du collet puis pourriture (de couleur marron)
  • Solution : si la phase n’est pas trop avancée, possibilité de traitement naturel à vaporiser sur les plantes (1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude et 2,5 cuillères à soupe de savon noir à dissoudre dans 4 litres d’eau). Autrement, il faut amputer la plante de la partie atteinte.

Il existe aussi un traitement préventif contre le mildiou : la bouillie bordelaise.

Taches rougeâtres et pustules jaunes et orangées : rouille

En fait, le terme “rouille” désigne plusieurs maladies cryptogamiques causées par des champignons parasites (Uredinales). Ils provoquent des petites taches de couleur rougeâtres, jaunes et orangées (couleur “rouille”). Certaines espèces de cactus y sont particulièrement sensibles : les Ferocactus et Gymnocalycium notamment.

  • Cause : Présence de parasites, parfois dû au froid ;
  • Conséquence : taches rougeâtres et pustules jaunes et orangées. Ne provoque pas la mort du cactus ;
  • Solution : traitement possible à base de mancozèbe, propiconazole ou myclobutanil.

Base recouverte d’un croûte brune claire, craquelée : botryodiplodia – Maladie de la croûte

La maladie de la croûte est dû au champignon botryodiplodia qui se développe lorsque l’aération est mauvaise. Le cactus voit alors sa base se recouvrir d’une croûte noire claire, craquelée, qui remonte vers l’apex.

Il ne faut pas confondre cette maladie avec la lignification, qui est un processus naturel de vieillissement du cactus. La maladie de la croûte monte beaucoup plus haut que la lignification.

  • Cause : Présence de parasites (favorisé par une mauvaise aération) ;
  • Conséquence : la base se recouvre d’une croûte noire claire, craquelée ;
  • Solution : revoir l’aération.

Pour les semis et boutures : fonte des semis – Pythium debaryanum

Le champignon Pythium debaryanum s’attaque principalement aux boutures et semis, d’où l’expression “fonte des semis“. Il provoque d’abord chez la plante une pourriture humide brune/orangée au niveau des racines avant de remonter au collet et à la base. En découle une liquéfaction totale des plants.

  • Cause : Présence de parasites (favorisé par la chaleur humide) ;
  • Conséquence : pourriture brune et orangée sur le vas de la plante puis liquéfaction
  • Solution : Avant de procéder à des semis ou boutures, stériliser la terre et désinfecter les pots et le matériel. Autrement, pour les plants déjà infectés, il est possible d’utiliser des fongicides à base de  propamocarbe, Metam-sodium ou Dazomet.




Taches noires et circulaires : alternariose

L’alternariose est une maladie causée par le champignon Alternaria qui provoque des petites taches noires circulaires.

  • Cause : Présence de parasites (favorisé par la fraîcheur et l’humidité) ;
  • Conséquence : Petites taches noires circulaires, comme des petites cratères. Ne provoque pas la mort du cactus ;
  • Solution : fongicide polyvalent.
Taches d'alternariose
Taches d’alternariose

Insectes et parasites

Bien souvent, les attaques d’insectes ou de parasites peuvent entraîner des maladies cryptogamiques, c’est pourquoi il faut surveiller régulièrement ses cactucos pour enrayer le problème. Les cochenilles (à bouclier, farineuses, des racines), les araignées rouges et les Rhizoecus falcifer (poux des racines) sont les deux principaux parasites animaux, mais nous pouvons également citer les nématodes (anguillules) et les mollusques.

Insectes blancs (impression de taches blanches) ou bruns – Les cochenilles

Les cochenilles sont d’infimes insectes qui mesurent quelques millimètres, c’est pourquoi vous pourriez ne pas penser à des insectes mais à de staches blanches en les voyant. Elles sont connues pour se fixer sur les plantes (feuilles ou tiges) et se nourrissent de leur sève. Elles sont de couleur blanche (cochenilles farineuses) ou brune (cochenilles à bouclier) en fonction des espèces.

  • Conséquences : Enraye la croissance et décolore la plante ;
  • Solution : Insecticide spécial cochenilles / brosser les parties infectées du cactus avec un mélange eau, savon noir, alcool et huile.

Pour plus d’informations sur les cochenilles et leur traitement, rendez-vous sur cette page.

Cochenilles farineuses cactus
Cochenilles farineuses qui forment des taches blanches

Extrémités brunes et grisâtres, décoloration – Les araignées rouges

Les araignées rouges sont de très petits parasites qui prolifèrent en atmosphère chaude et sèche. Elles peuvent attaquer la plante jusqu’à détruire ses bourgeons, on les retrouve surtout sur les plantes cultivées en intérieur. Les araignées rouges ont une couleur qui peut aller du rouge, au brun, en passant par le vert et par le jaune et le orange. Leur coloration dépend de ce qu’elles mangent !

  • Conséquence : Extrémité devient brun grisâtre – taches de rouille, parfois décoloration et flétrissement – Parfois, vous verrez la présence de petites toiles blanches ;
  • Solution : Bassinages / aération / pulvérisations de produits acaricides.

Rhizoecus falcifer : les poux des racines (ou cochenilles farineuses des racines)

Les poux des racines sont des cousins des cochenilles et des pucerons, ils sont plus petits (entre 0,5 et 1 millimètre), se logent au niveau des racines et forment des petits amas poudreux blancs / gris. Ces bêtes s’installent surtout pendant les périodes de repos de la plante, lorsque la terre est sèche.

  • Conséquence : Enraye la croissance puis tue la plante ;
  • Solution : nettoyer le pot à l’eau de javel et dépoter le cactus. Éliminer le maximum de substrat autour des racines, les laisser sécher au soleil pendant une demi-journée, les pulvérisez avec un mélange d’eau et de savon noir spécial jardin, laisser sécher puis rincer. Lorsque les racines sont sèches, rempoter le cactus dans un nouveau substrat.




Moucherons, mouches, sciarides autour des cactus : pourriture, humidité…

Il arrive de constater la présence de moucherons, sciarides, mouches des terreaux ou petits insectes autour des cactus ou des plantes en général. En fait, ces moucherons sont parfois la conséquence de la pourriture de la plante (corps ou racines), pour l’une des raisons évoquées précédemment. Suite au pourrissement, ils ont envahi la plante et ont pondu des larves qui mangent les parties mortes.

Attention néanmoins, la présence de moucherons autour d’une plante peut simplement être la conséquence de l’humidité du substrat, donc rien de grave en soit, il faut donc veiller à ce que le substrat sèche plus rapidement entre deux arrosages (bons pots, bon écoulement de l’eau).

  • Cause : Pourriture ou excès d’humidité ;
  • Conséquence : Moucherons ou larves ;
  • Solution : Recouvrir le substrat d’une couche de gravier ou de sable / faire attention aux arrosages / piège à moucherons / plante carnivore (Drosera) / nématodes, etc.

Pour plus d’informations sur les moucherons des plantes et les solutions pour y remédier.

4.9/5 - (56 votes)
Cactus encyclo logo

S'abonner à la newsletter
et recevoir des conseils gratuits

Pas envie de recevoir des e-mails ? Découvrez la page Facebook !

Logo Facebook

Nous ne spammons pas (2 e-mails maximum par mois) !

Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

128 Mo maximum. Formats autorisés: image. Drop files here

185 commentaires

Pascal 30 avril 2024 - 14 h 08 min

Bonjour, certaines feuilles de mon euphorbe erythrea candelabrum ne restent pas verticales et tombent. Étant débutant, je ne sais pas si cela est normal. Si tel n’est pas le cas, que dois je faire pour y remédier ?
Merci par avance pour vos conseils.
Cordialement

Répondre
Xavier 2 mai 2024 - 8 h 32 min

Bonjour Pascal, ah oui il s’agit carrément des tiges qui se cassent en fait, pas des feuilles ! A mon avis, cela est dû à des conditions de culture pas optimale, est-ce que votre euphorbe a le bon substrat, la bonne exposition et bon arrosage notamment ? Vous pouvez retrouver des conseils sur les euphorbes sur cette page. Pour les tiges cassées, il vous faudra les couper et pourquoi pas en faire des boutures si elles sont en bon état. Je vous explique tout ici.

Répondre
1 25 26 27