Cleistocactus

La variété Cleistocactus comprend 49 espèces de cactus, elle est originaire d’Amérique du Sud, et plus particulièrement du Pérou, de l’Uruguay, de Bolivie et d’Argentine. Il s’agit d’un cactus colonnaire dont les aréoles se distinguent peu (puisqu’elles sont très rapprochées) et à l’aspect souvent blanc ou jaunâtre. Tout comme pour le Cereus, certains l’appellent « cactus cierge« , même si son nom grec signifie « cactus fermé » du fait que ses fleurs ne s’ouvrent que très peu.

Cleistocactus : entretien et culture

Le Cleistocactus est une variété de cactus qu’il faut entretenir régulièrement si vous souhaitez voir apparaître des fleurs un jour. Il a besoin de chaleur et de lumière toute l’année, été comme hiver : il faut veiller à ce que la température ne soit pas inférieure à 5 °C, même si la plupart des espèces peuvent résister jusqu’à -5 °C. Une culture en plein soleil lui convient, c’est pourquoi vous pourrez le placer derrière une fenêtre, en véranda ou en serre. Au printemps et en été, vous pourrez même le placer à l’extérieur, en veillant à le mettre à l’abri du vent tout de même. L’arrosage doit être effectué une fois par semaine ou tous les dix jours (le substrat doit être sec entre les arrosages) de mars à octobre en moyenne, et totalement stoppé en hiver.

Pour une culture optimale, pensez à apporter un peu d’engrais à la sortie de l’hiver, pour favoriser la floraison. Le rempotage s’effectue tous les deux ans en moyenne au printemps, surtout pour les jeunes cactus. Un substrat « 1/3 » lui convient parfaitement, comme pour le Rebutia, mais un sol plus rocailleux voire arigileux lui conviendra également, puisqu’il est originaire des terrains montagneux d’Amérique latine.

N’hésitez pas également à nettoyer la poussière accumulée sur la ou les colonnes, à l’aide d’une brosse à poil souple, légèrement humidifiée.

Cleistocactus : multiplication

Le Cleistocactus peut être multiplié par semis au début du printemps, à condition de respecter une température autour de 25 °C jour et nuit, ou par bouturage en séparant les rejets de la plante-mère et en laissant cicatriser avant de replanter.

Cleistocactus : floraison

Le Cleistocactus fleurit d’avril à octobre en moyenne mais après une dizaine d’années uniquement, et principalement pour les cactus cultivés en pleine terre. Ses fleurs rouges, oranges, ou roses par exemple, sont éphémères, elles ne résistent pas plus de 2 ou 3 jours et ne s’ouvrent que très peu durant la période de floraison, comme nous le disions en introduction.

Les différentes espèces de Cleistocactus

De la tribu des Cérées (sous-famille des Cactoïdées), le genre Cleistocactus comporte 49 espèces, parmi lesquelles, notamment :

  • Cleistocactus Baumannii ;
  • Cleistocactus Brookei (Cleistocactus de Brooke) ;
  • Cleistocactus Hyalacanthus ;
  • Cleistocactus Samaipatanus ;
  • Cleistocactus Strausii (Cleistocactus de Strauss) ;
  • Cleistocactus Tominensis ;
  • Cleistocactus Winteri (« queue de rat doré »).
Cleistocactus
5 (100%) 5 votes

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sidebar