Multiplication des cactus

Pour multiplier un cactus, il existe globalement 5 solutions : le bouturage, la division de touffes, le prélèvement de rejet, le greffage et le semis. Certaines variétés ou espèces pourront être multipliées grâce à plusieurs de ces techniques, tandis que d’autres ne le pourront que grâce à une d’entre elles !

Bouturage

Cactus Opuntia

Il s’agit sans doute du moyen le plus utilisé pour multiplier un cactus car c’est celui qui reproduit le plus fidèlement, rapidement et facilement, les espèces. Le bouturage est aussi une technique intéressante pour les cactus à croissante lente puisqu’elle permet d’obtenir des sujets de grandes tailles. Enfin, c’est la seule manière de multiplier des formes rares de cactus (les « cristées » ou les « monstruosités »).

Un bouturage consiste en un prélèvement d’un morceau de ce cactus que l’on replantera ailleurs. Ce prélèvement s’appelle la bouture.

-> Comment réaliser un bouturage et à quelle période de l’année ?

Division de touffes

Cactus cespiteux

Certains cactus, dits cespiteux, se développent « en touffes », c’est-à-dire qu’ils se développent en groupe, collés les uns aux autres.

Bien que se développant ensemble, ces plantes sont, par définition, des plantes différentes, il est donc possible de les séparer. Prudence, ce groupe de plantes se compose d’une plante mère, il faut donc vérifier quelques éléments avant de le séparer : que les touffes soient suffisamment nombreuses et qu’elles présentent assez de belles racines pour pouvoir reprendre facilement.

Prélèvement de rejet

Cactus Echinopsis et rejets

De nombreuses espèces de cactus produisent, à leur base, ce que l’on appelle des rejets. Cela permet donc d’obtenir très facilement de nouvelles plantes !

Ainsi, pour obtenir deux plantes grâce à une seule, il suffit de séparer les rejets de la plante mère, tout en veillant à ne pas endommager cette dernière. Les rejetons devront ensuite sécher plusieurs semaines avant d’être repiqués dans un substrat adapté.

Greffage

Cactus Hylocereus, souvent porte-greffe

Le greffage est une technique un peu plus complexe, utilisée par les professionnels et les amateurs expérimentés. Une greffe de cactus consiste en la réunion de deux éléments provenant de 2 plantes différentes : l’un est appelé porte-greffe, l’autre est appelé greffon. C’est ce dernier qui est implanté sur la plante support.

Le porte-greffe sera le support physique mais aussi le support nourricier du greffon qui ne pourra se développer sans lui. A termes, après soudure de leurs tissus, les deux plantes ne formeront qu’un et profiteront des caractéristiques dominantes des deux.

La greffe de cactus a plusieurs intérêts : conserver des espèces, obtenir des formes insolites de cactus, accélérer la croissance d’un cactus, pouvoir faire pousser un cactus sans chlorophylle, améliorer certaines caractéristiques d’un cactus ou sa résistance aux maladies et parasites, etc.

Semis

Semis de cactus

Le semis de graines de cactus est sans doute la technique la plus complexe et la plus lente car la germination des graines met souvent plusieurs semaines et n’est pas simple, elle requiert un gros suivi ! Les graines de cactus peuvent s’obtenir en jardinerie, pépinière, par échange ou alors via des fruits mûrs de cactus.

Ce moyen de multiplication est le seul possible pour certains genres qui n’ont qu’une tige globulaire ou à caudex.

-> Comment semer des graines de cactus et à quelle période ?

-> Graines de cactus : où les acheter ?

Sidebar