Ferocactus

Composé de plus de 30 espèces de cactus, le genre Ferocactus, aussi appelé le genre « féroce », est originaire du soud-ouest des Etats-Unis et du nord-ouest du Mexique. Son nom provient du latin ferus qui signifie féroce en français, faisant référence à ses épines fine et crochues, très tranchantes. Ce cactus de forme sphérique, souvent confondu avec l’Echinocactus, a une croissance particulièrement lente et peut produire des fleurs après plusieurs dizaines d’années seulement.

Ferocactus : culture et entretien

Comme nous l’avons dit en introduction, le Ferocactus a une croissance lente, c’est pourquoi elle est une plante d’ornement idéal à l’intérieur d’une maison ou d’un appartement, puisque sa taille ne variera que très peu durant de nombreuses années. Néanmoins, si vous la cultivez en serre ou dans une véranda ou les température sont plus élevées tout au long de l’année, il vous faudra prévoir davantage d’espace. A titre d’information, dans son milieu naturel, le ferocactus peut atteindre jusqu’à 2 mètres de haut.

Le Férocactus est un cactus sensible au froid, c’est pourquoi il faut éviter que la température ne soit inférieure à 5°C en hiver, préférez donc une culture en intérieur ou en serre chauffées en France. La luminosité doit être suffisante toute l’année, et vous pouvez, en été, sortir votre cactus pour qu’il profite du soleil. Sachez néanmoins que le jeune Férocactus est sensible aux rayons directs du soleil et aux températures élevés, c’est pourquoi il est préférable de l’exposer dans un endroit ombragé ou sous un arbre pour lui éviter les brûlures (petites taches sur le cactus).

Cette variété de cactus doit être arrosée tous les 10 à 15 jours en été et au printemps, tous les mois en automne et jamais en hiver si la pièce est suffisamment aéré et fraîche. Dans le cas contraire, une simple humidification du substrat suffira. Attendez toujours que le substrat soit sec avant de procéder à un arrosage. En ce qui concerne le substrat justement, un simple mélange de substrat spécial cactées, terreau, sable et gravillons est suffisant pour cette variété de cactus.

Ferocactus : multiplication

La multiplication du Ferocactus se fait par division si la plante produit des rejets, il suffira alors de diviser les rejets avant de les replanter (pas d’arrosage avant au moins deux semaines, et le pots est à garder dans un endroit chaud et lumineux). Il est également possible de procéder par semis, en récupérant les graines des fruits après les les avoir lavées et séchées. Il est alors préférable de planter ces graines au printemps, et de concerner là encore le pot dans un endroit chaud et lumineux. L’arrosage doit ensuite être régulier, en moyenne tous les 3 jours.

Ferocactus : floraison

Comme pour de nombreuses variétés de cactus, les fleurs du ferocactus n’apparaissent qu’après une dizaine d’années au minimum. Celles-ci sont alors de couleur rose, orange, jaune ou violet, et apparaîtront sur le sommet de la plante, sur ce que l’on appelle l’apex. En-dessous des fleurs, certaines espèces ont aussi des fruits comestibles et qui contiennent des graines qui peuvent être semées.

Les différentes espèces de Ferocactus

De la tribu des Cactées (sous-famille des Cactoïdées), le genre Ferocactus comporte plus de 30 espèces différentes :

  • Ferocactus glaucescens ;
  • Ferocactus gracilis ;
  • Ferocactus histrix ;
  • Ferocactus latispinus ;
  • Ferocactus pilosus ;
  • Ferocactus pottsii ;
  • Ferocactus recurvus var. spiralis ;
  • Ferocactus stainesii ;
  • Ferocactus viridescens ;
  • Ferocactus wislizenii.

 

Ferocactus
5 (100%) 4 votes

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sidebar