Thrips : ces insectes qui envahissent les plantes

Feuille décolorée et tachée thrips
Feuille décolorée et tachée par les thrips

Les thrips sont des insectes parasites minuscules de l’ordre des Thysanoptères et de la sous-classe des Pterygota, c’est-à-dire qu’ils ont des ailes à l’âge adulte. Leur corps est allongé et leurs ailes sont longues et fines. Le mot provient du grec et signifie « ver qui ronge le bois ». Au singulier, on parle aussi de thrips (avec un « s »), et non pas de « thrip ».

Dans nos intérieurs, il n’est pas rares que les thrips s’attaquent aux plantes, certaines d’entre elles étant particulièrement sujettes à ces insectes : monstera deliciosa, pothos, maranta, hypoeste, alocasia, goutte de sang, philodendron ou toute autre plante d’intérieur. Les cactus, Euphorbes et succulentes sont a priori moins victimes de ces parasites mais il peut arriver que certains soient quand même infestés (Schlumbergera, Epiphyllum)…

Les thrips agissent surtout la nuit et sont minuscules, c’est pour cela qu’il est parfois compliqué de les repérer et que dans bien des cas, vous pourriez voir vos plantes d’intérieur dépérir (feuilles décolorées, tachées puis asséchées) avant de réaliser qu’elles ont subi des attaques de thrips. Les feuilles de vos plantes deviendront alors plus pales, décolorées ou tachées, avant de sécher et mourir. Découvrez nos conseils et traitements pour lutter contre ces insectes !

Différentes espèces de thrips

Derrière le mot thrips, on désigne en réalité de nombreuses espèces : il en existe plus de 6 000 réparties en 850 genres. Les plus connues sont les suivantes.

  • L’espèce Frankliniella occidentalis : le thrips californien. Il s’attaque aux cultures d’arbres fruitiers et plantes maraîchères (poivrons, pommes de terre, concombre, melon, etc.) et ornementales. C’est ce thrips qui est en cause dans les cultures de plantes d’intérieur, en serre ou chez les cactus et plantes succulentes (plus rare).
  • L’espèce Haplothrips tritici : le thrips du blé, aussi appelé « bête d’orage« , « bête de chaleur » ou parfois « bête d’août« . Il s’attaque aux céréales, et plus particulièrement au blé. A noter que adultes et larves sont en cause.
  • L’espèce Thrips tabaci : le thrips du tabac. Il s’attaque aux cultures de coton, d’oignons, de poireaux, et plus globalement, aux cultures dans les serres (cucurbitacées, tomates, poivrons, aubergines) et à certaines fleurs comme les roses, chrysanthèmes, gerberas, œillets ou plantes en bulbes.
  • L’espèce Thrips palmi : le thrips du palmier ou thrips du melon. Cet insecte est peu présent en Europe, on le trouve surtout dans les régions tropicales où il s’attaque aux cultures en serre.
  • L’espèce Heliothrips haemorrhoidalis : le thrips de serre ou thrips de thé noir. Cet insecte est également répandu dans les régions tropicales et sous-tropicales. Il s’attaque au thé, aux cultures d’agrumes, d’avocats et à certaines plantes ornementales.

Quels thrips trouve-t-on sur les plantes d’intérieur ?

Thrips
Thrips californien

C’est le thrips californien (Frankliniella occidentalis), aussi surnommé thrips des petits fruits, que l’on trouve le plus souvent sur les plantes d’intérieur, c’est un insecte ravageur des cultures en France, qu’elles soient professionnelles ou amatrices. Il s’agit d’une espèce originaire d’Amérique du Nord qui s’est largement développée sur tous les autres continents (sauf en Antarctique), si bien qu’elle était longtemps classée dans le Top 100 des pires espèces envahissantes selon l’ISSG (Invasive Species Specialist Group (ISSG).

Chez le thrips californien, le mâle adulte est plus petit que la femelle adulte : le premier mesure 1 millimètre de long, la seconde mesure 1,4 millimètre de long. En général, on trouve davantage de femelles que de mâles sur nos plantes. Leurs couleurs varient du rouge au jaune, en passant par le brun. Ces thrips sont fins, longs et possèdent deux paires d’ailes assez longues. Les œufs du thrips californien sont blancs et mesure 0,2 millimètre de long, ils sont donc minuscules.

Comment repérer les thrips ?

Nous l’avons vu, les thrips adultes sont surtout actifs la nuit, c’est pourquoi il est parfois compliqué de les repérer avant qu’elle n’ait fait des dégâts. La seule solution est d’inspecter minutieusement vos plantes, en regardant attentivement, voire avec une loupe ! Aussi, vous pouvez souffler sur vos plantes pour essayer de les repérer, puisque cela devrait inciter les thrips à bouger.

A quelles plantes les thrips s’attaquent-elles ?

Malheureusement, la plupart des plantes d’intérieur peuvent être la cible de thrips : monstera deliciosa, pothos, hypoeste, alocasia, goutte de sang, philodendron, crassula, cyclamen, dieffenbachia, ficus, gerbera, gloxinia, hibiscus, impatiens, orchidée, pélargonium, maranta, streptocarpus, violette africaine, yucca.

Les cactus, Euphorbes et succulentes sont moins victimes de ces parasites (car ils sont dehors une partie de l’année normalement) mais il peut arrivé que certains soient quand même infestés…

Comment est-ce que les thrips apparaissent ?

Tout d’abord, il faut savoir que les invasions de thrips peuvent survenir à n’importe quelle période de l’année : ces parasites n’ont pas de saisonnalité, que ce soit en extérieur et en intérieur. Dans les deux cas, ils sont généralement dus à un problème de culture : un manque d’eau ou d’humidité (le thrips est un peu l’antagoniste du moucheron qui lui se développe grâce à l’humidité du terreau), un manque de luminosité ou des températures trop chaudes ! La plante qui ne reçoit pas les bonnes conditions de culture est alors plus vulnérable, et donc plus sensibles aux maladies et parasites.

Aussi, il est possible qu’une plante achetée en magasin soit contaminée et que ce soit elle qui contamine vos autres plantes. Le bon réflexe après l’achat d’une plante en magasin : l’isoler 2 à 3 semaines, le temps de vérifier qu’elle est saine.

Cycle de vie des thrips

Le thrips possède un cycle de vie court : en 15 à 45 jours maximum (en fonction de la température), l’œuf se transformera en adulte. On considère qu’en une année, 12 à 15 générations de thrips peuvent être observées. D’où la nécessité de renouveler régulièrement les traitements anti-thrips dès lors que vous remarquez une invasion.

Cycle vie des thrips
Cycle vie des thrips (source : hortinews.co.ke)

Le thrips californien : dégâts et conséquences

Le thrips californien, qui est donc la principale espèce que l’on peut trouver sur nos plantes d’intérieur ou d’extérieur, s’attaque aux plantes de différentes manières, il peut provoquer différents dégâts. De ce fait, plus les thrips sont repérées tôt, plus il vous sera possible de les éliminer avec des traitement simples (mais longs) !

En cas d’attaque en cours :

  1. Les œufs pondus sur les tissus de la plante peuvent percer leur épiderme et provoquer leur nécrose.
  2. L’insecte adulte (qui est jaune ou noir généralement) peut dévorer les plantes, ce qui provoque des trous, des marques de décoloration (de couleur grise, argentée ou jaunâtre) ou/et des petits points noirs. Les larves de thrips, qui ressemblent aux adultes mais plus pales et sans ailes, sont aussi voraces.

Sur nos plantes d’intérieur, voici une exemple type d’attaque de thrips sur une Monstera :

  • Sur la photo de gauche, on peut voir une tache de décoloration de la feuille, ainsi que différents stades de larves et des thrips adultes ;
  • Sur la photo de droite, la feuille commence à se dessécher suite aux attaques de thrips (encore présents sur la feuille). Vous pouvez cliquer sur les photos pour zoomer.
Cactus touché par les thrips
Cactus touché par les thrips (source Youtube CactusJerk)

Chez les cactus et plantes grasses, l’attaque de thrips peut parfois être confondue avec celle des araignées rouges, puisque dans les deux cas, l’épiderme du cactus ou de la succulente prendra un aspect grisâtre. Pour différencier l’araignée de l’insecte, ouvrez l’œil : leur couleur est différente et l’araignée tisse une petite toile blanche, contrairement à l’insecte. Aussi, ce dernier laisse dernière lui des petites déjections noires.

Il se peut que vous n’ayez pas repéré la présence d’œufs ou de thrips. Dans ce cas, après une attaque de thrips (bien que les thrips ne partent rarement d’eux-mêmes), votre plante ou ses fleurs peuvent présenter certaines séquelles :

  1. Les feuilles ou fleurs d’une plante peuvent se dessécher ou se déformer.
  2. Les boutons floraux peuvent ne jamais s’ouvrir.
  3. La croissance de la plante est ralentie ou stoppée.

Enfin, sachez que le thrips californien est le le principal vecteur de la maladie bronzée de la tomate (TSWV), grave maladie virale des cultures de tomates, et du virus de la tache nécrotique de l’impatiens (INSV), qui touche plus largement les cultures en serre.

Thrips sur les plantes : traitements pour s’en débarrasser ?

Monstera deliciosa
La Monstera deliciosa, particulièrement touchée par les thrips

Comme pour les moucherons, il existe des traitements et solutions pour lutter contre les thrips. Ici, nous évoqueront les anti-thrips des plantes d’intérieur ou d’extérieur, ainsi que pour les cactus, euphorbes ou succulentes, que vous les cultiviez en intérieur, en extérieur ou en serre (même si nous l’avons dit, les thrips on davantage tendance à apparaître sur les sujets cultivés en intérieur).

Avant toute chose, si vous constatez des thrips sur vos plantes, le réflexe est de mettre en quarantaine celles qui sont infestées. Cela évitera la propagation aux reste des plantes.

Pièges bleus et insecticides biologiques

Dans le commerce, vous trouverez deux solutions plutôt efficaces qui peuvent être couplées :

  • Les pièges « bleus » (plaques engluées) à placer près des plantes. Ces pièges sont efficaces contre les adultes volants qui viendront s’y coller. Ils ne permettront pas d’éradiquer les thrips mais vous permettront surtout de suivre leur évolution (leur nombre). Il s’agit des mêmes pièges que pour les moucherons, à la différence de la couleur : les thrips étant davantage attirés par le bleu.
  • Les anti-insectes génériques ou anti-insectes polyvalents fonctionnent sur les thrips, vous en trouverez en pulvérisateurs prêts à l’emploi (un exemple de la marque Fetiligène) ou en concentré, à diluer dans de l’eau (un exemple de la marque Solabiol). Ils sont efficaces contre les larves et les adultes.

Les anti-insectes génériques sont des insecticides mais n’ayez crainte : ils sont naturels et biologiques car ne contiennent souvent que de l’eau et de l’huile végétale (colza en général), parfois du savon noir. Les étapes à suivre :

Traitement plante thrips
  1. Passez votre plante sous la douche, en prenant soin de laver à l’eau claire les feuilles une à une. Cela devrait retirer une première des thrips.
  2. Pulvérisez généreusement les feuilles touchées (n’oubliez aucun côté) ou tissus infestés. Vous pouvez aussi pulvériser les tuteurs et autour du pot de fleur. A la place d’un pulvérisateur, vous pouvez imbiber un chiffon de produit et nettoyer les feuilles une à une.
  3. N’essuyez pas le produit (pensez à protéger votre sol car le produit gouttera, ou faites-le dans la baignoire ou la douche).
  4. Renouvelez l’opération après 30 minutes puis tous les 7 jours (pour éliminer toutes les générations, et notamment les œufs qui auront alors éclos) jusqu’à disparition des thrips. Parfois, il faut répéter l’opérations plusieurs mois pour se débarrasser de tous les thrips.

Un changement de substrat et de pot est aussi possible dans les cas où la plante est fortement touchée par les thrips, et vous pouvez aussi couper les feuilles très endommagées ou très infestées. Evitez toutefois de couper trop de feuilles, ce qui affaiblirait encore plus la plante. Mieux vaut garder les feuilles endommagées (mais débarrassées de tout insecte) et attendre que de nouvelles feuilles poussent avant de couper les feuilles jaunes !

A noter que les produits synthétiques (avec le pesticide pyrethre) ne sont plus autorisés en jardinerie.

Traitements naturels et insecticides maison contre les thrips

Nous l’avons vu, les produits anti-insectes que l’on trouve en magasin sont souvent biologiques, c’est-à-dire qu’ils ne contiennent pas de pesticides. Ainsi, il est tout à fait possible de réaliser un traitement naturel maison pour lutter contre les thrips, en utilisant les mêmes ingrédients : 1 litre d’eau pour 10 centilitres de savon noir, d’huile de colza ou de neem (au choix). Certaines personnes ajoutent des gousses d’ail infusées ou des gouttes d’huile essentielle d’ail.

Si vous réalisez une préparation maison, suivez les étapes que celles précédemment évoquées pour son application.

Insecticides systémiques contre les thrips

Il existe des solutions plus radicales contre les thrips : les insecticides systémiques (qui agissent sur tous les organes de la plante). Bien que l’on puisse trouver certains de ces produits chimiques dans le commerce ou sur Internet, leur utilisation est à éviter au maximum, puisqu’ils sont toxiques pour l’environnement (et d’autant plus délicat à utiliser en intérieur). Les solutions précédemment évoquées sont à privilégier.

Acariens et prédateurs naturels

Chrysoperla carnea
La Chrysoperla carnea, prédatrice des thrips

Comme tous les animaux, les thrips ont des prédateurs naturels : les perce-oreilles, chrysopes (Chrysoperla carnea), coccinelles et punaises anthocorides ainsi que plusieurs acariens, le principal étant l’Amblyseius cucumeris. Ces ennemies pourront être introduits (ou intervenir naturellement) sur les plantes d’extérieur pour éradiquer les thrips adultes, en revanche, ils sont difficiles (mais ce n’est impossible) à introduire sur les plantes d’intérieur, l’air et les conditions n’étant pas propices. Aussi, pour se débarrasser des larves et œufs de thrips, il existe des nématodes (vers microscopiques) à mettre dans le substrat.

Vous l’aurez compris, pour les plantes d’intérieur qui peuvent aller en extérieur (les cactus et succulentes sont les parfaits exemples), une des solution pour se débarrasser des thrips naturellement est donc de les mettre dehors ! Autrement, les acariens (Amblyseius cucumeris) semblent être une solution très efficace, il est possible d’en acheter sur Internet par exemple.

5/5 - (43 votes)
close
Cactus encyclo logo

S'abonner à la newsletter
et recevoir des conseils gratuits

Nous ne spammons pas (2 e-mails maximum par mois) !
Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Pas envie de recevoir des e-mails ?

Logo Facebook

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sidebar