Cultivar : définition simple et complète

Un cultivar est une variété de plante obtenue de façon artificielle en culture, grâce à l’Homme qui a sélectionné certaines de ses caractéristiques (morphologiques, esthétiques, vitesse de croissance) pour en faire une nouvelle variété.

Le mot est une contraction de « cultivée » et « variété ». Le terme « cultivar » est synonyme de « variété cultivée » ou « variété horticole », mais pas de « varieta » ou « variété botanique ».

Par abus de langage, les cultivars sont parfois appelés des « variétés » (car ce sont quand même des variétés, même si issues de l’Homme), ce qui peut rendre complexe la distinction des espèces. De même, il est parfois courant d’utiliser ce terme pour désigner toutes variétés cultivées en pépinière.

Les niveaux taxonomiques et la place du cultivar

Echinopsis chamaecereus
Echinopsis chamaecereus

Avant toute chose, il est nécessaire de rappeler les différents niveaux taxonomiques d’une plante, et plus particulièrement les rangs taxonomiques d’un cactus dans notre cas.

  1. Famille
  2. Genre
  3. Espèce
  4. Variété / Sous-espèce / Cultivar (plus ou moins au même niveau)
  5. Forme

Toutes les espèces ne possèdent pas de variété (Echinopsis chamaecereus, cactus cornichon), celles-ci apparaissent lorsque des des différences morphologiques mineures apparaissent naturellement entre des espèces.

Dans le cas de l’Opuntia microdasys par exemple, il existe plusieurs variétés qui se distinguent par la forme des cladodes ou la couleur des glochides : Opuntia microdasys var. albatus, Opuntia microdasys var. albispina, Opuntia microdasys var. minima, etc. Pour en savoir plus sur ce point, vous pouvez consulter la fiche consacrée à l’Opuntia microdasys, ou celles consacrées aux espèces Echinocactus grusonii et Astrophytum myriostigma qui possèdent aussi plusieurs variétés.

Cactus greffé rouge
Cactus greffé rouge issu du cultivar ‘Rubra’ (Gymnocalycium mihanovichii var. friedrichii)

Ainsi, au sein d’une variété ou d’une espèce, lorsque ces différences morphologiques mineures sont le résultats d’une sélection (action) ciblée de l’Homme, on parle alors de cultivar plutôt que de variété. L’Opuntia microdasys cv. ‘Caress’ est un exemple de cultivar, il s’agit d’un Opuntia microdasys sans glochides, ou encore le Gymnocalycium mihanovichii var. friedrichii cv. ‘rubra’, un cactus utilisé en greffon (parfois catégorisé en tant que « forme », voir ci-dessous).

Pour résumer : le cultivar est issu de l’Homme, tandis que la variété est issue de la nature.

A noter qu’il existe le rang de sous-espèce (ssp.) pour distinguer des différences géographiques entre les espèces. Ce rang est parfois plus ou moins synonyme des variétés et dépend surtout de l’évolution de la taxonomie au fil du temps. Le dernier rang taxonomique qu’il existe est la forme (f. ou fa.) qui est une subdivision des variétés et qui sert à mettre en avant des caractéristiques encore plus mineures entre des plantes (couleur par exemple : Ariocarpus trigonus f. rubriflorus, qui diffère de l’espèce type à cause de la couleur de ses fleurs).

Différences entre une variété horticole (cultivar) et variété botanique

Il existe de nombreuses différences entre une variété horticole (cultivar) et une variété botanique.

  • Un cultivar, contrairement à une variété botanique ne peut pas transmettre ses caractéristiques d’une génération à l’autre. Il ne peut donc pas être semé et ne peut être multiplié que par clonage, culture de « lignée pure » (souche avec membre presque identique), autofécondation (pollinisation du pistil d’une fleur par le pollen de la même fleur, ou d’une autre fleur de la même plante – synonyme d’autopollination ou autoreproduction), greffage, bouture ou division des racines.
  • Enfin, contrairement aux variétés botaniques, les cultivars peuvent être des mutations sur les plantes ou des hybrides de deux plantes (exemple : les cultivars des cactus de Noël, issus de l’hybridation du du Schlumbergera truncata et du Schlumbergera russelliana).

Distinction écrite entre variété horticole et variété botanique

Pour distinguer une variété botanique d’une variété horticole, il faut s’intéresser à la manière dont est écrit son nom. Les cultivars sont nommés selon les règles du Code international pour la nomenclature des plantes cultivées (CINPC) : ils se composent du nom botanique (espèce ou sous-espèce) écrit en italique (de préférence) suivi de l’abréviation « cv. » pour « cultivar », puis du nom du cultivar encadré de guillemets simples droits (apostrophe), écrit en majuscule en début de nom.

Par exemple, l’espèce Opuntia microdasys possède plusieurs cultivars, que l’on retrouve écrits de cette manière :

  • Opuntia microdasys cv. ‘Albata’ ;
  • Opuntia microdasys cv. ‘Caespitosa’ ;
  • Opuntia microdasys cv. ‘Caress’.
  • Opuntia microdasys cv. ‘Palida’ f. undulata.

Le nom de l’espèce Opuntia microdasys est écrit en italique, tandis que le nom du cultivar est écrit en majuscule au début du nom, sans italique, entre deux apostrophes et précédé de l’abréviation « cv. » pour « cultivar ». Parfois, l’abréviation est absente, le cultivar se reconnaît par la seule présence des apostrophes.

De nombreux cultivars sont protégés par une marque ou une dénomination commerciale, ils ne sont donc pas libres d’utilisation. C’est le cas par exemple des cultivars de roses portant des noms de célébrités, comme la rose ‘Brigitte Bardot’. Le producteur signe un contrat et doit respecter un cahier des charges pour cultiver et vendre ce cultivar.

Les variétés (botaniques) d’Opuntia microdasys s’écrivent quant à elles de cette manière :

  • Opuntia microdasys var. albatus ;
  • Opuntia microdasys var. albispina ;
  • Opuntia microdasys var. rufida ;
  • Opuntia microdasys var. undulata.

Le nom de l’espèce Opuntia microdasys est écrit en italique, tout comme le nom de la variété, précédée de l’abréviation « var. » ou « v. ».

5/5 - (37 votes)

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sidebar