Echinopsis chamaecereus – Cactus cornichon

L’Echinopsis chamaecereus, largement surnommé cactus cornichon, est une espèce qui fait partie de la variété Echinopsis. Pendant longtemps, elle faisait partie du genre Chamaecereus, aujourd’hui disparu.

Ainsi, il est courant de voir appelé le cactus cornichon Chamaecereus silvestrii, ou encore Lobivia silvestrii, puisque la variété Lobivia a aussi été intégrée au genre Echinopsis. On trouve aussi le nom de Chamaelobivia pour désigner le cactus cornichon.

Il s’agit d’une espèce apparue en 1905 dans le Nord de l’Argentine, dans les hauteur de Tucuman et Salta. Ce cactus pousse en touffe et forme de grands groupes.

Etymologiquement, « chamai » provient du grec et signifie « couché », tandis que « cereus » vient du latin et signifie « cierge ». « Silvestrii » est une référence à Philippo Silvestri, botaniste italien du début du 20e siècle.

Cactus cornichon : description

Le cactus cornichon est un cactus bas qui pousse à ras du sol, on peut le considérer comme étant rampant. Il pousse en touffe, par petits groupes de tiges, ces dernières mesurant au maximum 1,5 centimètre de diamètre et 15 centimètre de longueur.

Fragiles, ses tiges sont vertes pâles, couvertes d’aiguillons très clairs (presque transparents), souples et courts (1,5 millimètre au maximum). L’apex du chamaecereus est arrondi et laisse entrevoir 8 côtes, parfois 7 ou 9.

Les boutons floraux du Chamaelobivia sont bruns et poilus et apparaissent au printemps. Ses fleurs sont rouge écarlate, en forme d’entonnoir de 4 à 5 centimètres de long. Ses fruits (rares en culture) mesurent 7 millimètres de long et sont de couleur rouge rouille.

Cactus cornichon : entretien et culture

Cultivez l’Echinopsis chamaecereus dans un substrat à PH acide : mélange de terre de jardin argileuse plus tourbe, terre de bruyère ou compost d’écorce.

Une exposition en plein soleil est à privilégier, à défaut, une luminosité maximale. Arrosez ce cactus de manière classique tout au long de l’année : 1 fois par semaine ou tous les 10 jours en été, tous les 2 ou 3 semaines au printemps et jusqu’à la fin de l’automne, 0 arrosage en hiver.

Lorsqu’il est cultivé en serre, le chamaelobivia est sensible aux attaques d’araignées rouges, soyez vigilants. Aussi, du fait de la fragilité de ses tiges, les rempotages sont parfois délicats, redoublez donc d’attention lorsque vous devez rempoter ce cactus.

Cactus cornichon : comment le faire fleurir ?

Echinopsis chamaecereus fleur

Si vous souhaitez obtenir des fleurs, le repos hivernal de votre Chamaecereus silvestrii est important : tant au niveau de l’arrosage (aucune goutte d’eau entre la fin de l’automne et le début du printemps) que des températures.

En hiver, il est important de mettre votre cactus dans un endroit plus frais (pièce froide, ou serre), voire très frais, d’autant qu’il supporte des températures extrêmes s’il est maintenu au sec : c’est un cactus rustique qui résiste à -20 °C.

Cactus cornichon : multiplication

Le Chamaecereus silvestrii peut être multiplié principalement par semis de graines et par prélèvement de boutures au printemps et en été.

Les étapes pour réaliser un bouturage du cactus cornichon :

  1. Coupez une tige

    Avec un sécateur ou un couteau affûté

  2. Laissez sécher la bouture

    2 semaines

  3. Plantez la bouture

    Dans un substrat adapté

  4. Maintenez le substrat légèrement humide et placez la plante dans un endroit chaud et peu lumineux

  5. Arrosez normalement après quelques semaines

Echinopsis chamaecereus albinos (lutea)

Echinopsis chamaecereus aurea
Echinopsis chamaecereus aurea greffé

Il arrive couramment que l’Echinopsis se retrouve greffé sur d’autres cactus, à l’instar du Gymnocalycium mihanovichii. Dans un cas comme dans l’autre, les greffons sont des versions « albinos » des espèces d’origine, de couleur rouge, orange, jaune ou autre. Vous trouverez plus de détails sur les cactus à boule rouge, orange, jaune ou de couleur sur cette page.

Ainsi, le cactus cornichon, et plus particulièrement le cultivar ‘lutea’ (aussi appelé ‘aurea’) de l’espèce Echinopsis chamaecereus, est souvent utilisé comme greffon.

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sidebar