Melocactus

La variété Melocactus comprend une trentaine d’espèces de cactus. Elle est originaire des Caraïbes, des Antilles, des Bahamas et du Nord de l’Amérique latine (Brésil, Cuba, Pérou, Mexique). Son nom vient du latin « melo » qui signifie « melon », en raison de sa forme sphérique, et du grec « kaktos » qui signifie « chardon ». Les Melocactus sont reconnaissable grâce à leur céphalium, une structure laineuse qui se développe sur le sommet de la plante et qui supporte les fleurs et fruits de certaines espèces quand la plante atteint un certain âge (4 à 7 ans).

Ces cactus melon ont été parmi les premiers à être ramenés du Nouveau Monde par Christophe Colomb au 15ème siècle et plusieurs espèces figurent aujourd’hui parmi les espèces les plus menacées au monde selon l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Melocactus : culture et entretien

La culture du Melocactus est plutôt délicate, puisque cette variété est très lente à pousser, en plus d’être sensible à l’humidité et au pourrissement. De plus, les jeunes pousses doivent être fertilisées une fois par an au printemps, et les sujets plus âgés, une fois tous les deux mois en moyenne pour pouvoir continuer à se développer. La fertilisation passe par l’apport d’engrais faible en azote, ou spécial plantes fleuries.

L’arrosage s’effectue toutes les semaines de mars à octobre, puis plus irrégulièrement jusqu’en décembre, avant de le réduire à une fois par mois pendant l’hiver si le tôt d’humidité de la pièce est faible. Exposez votre Melocactus en pleine lumière, à l’intérieur ou en serre, et veillez à ce que la température ne soit jamais inférieure à 16 ou 7 °C.

Le substrat doit être bien drainé et peut, par exemple, se composer de billes d’argiles dans le fond du pot, de terreau et de sable et de perlite ou de la laine de roche autour des racines, qui demandent une attention particulière. Veillez aussi à ce que le contenant soit plus large que haut.

Melocactus : semis et multiplication

Le semis du cactus melon n’est pas compliqué et s’effectue au printemps. La température requise pour une bonne germination est alors de 25 à 28 °C, avec un substrat toujours humide. Ce cactus n’est pas cespiteux, c’est-à-dire qu’il ne produit aucun rejet.

Melocactus : floraison

Le Melocactus ne fleurit qu’à partir du moment où son céphalium est formé. Les fleurs, rouges, blanches ou roses, apparaissent en toutes saisons mais elles sont éphémères : elles ne durent qu’un jour ou deux.

Les différentes espèces de Melocactus

De la tribu des Cérées (sous-famille des Cactoïdées), le genre Melocactus comporte une trentaine d’espèces, parmi lesquelles, notamment :

  • Melocactus Azureus ;
  • Melocactus Amoenus ;
  • Melocactus Conoideus ;
  • Melocactus Ernestii ;
  • Melocactus Intortus ;
  • Melocactus Lemairei ;
  • Melocactus Matanzanus ;
  • Melocactus Zehntneri.
Melocactus
4.8 (95.56%) 9 votes

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sidebar