Piqûre de cactus : que faire ?

Si vous possédez des cactus, il est probable que vous vous soyez déjà fait mal avec une de leurs nombreuses épines, qui sont parfois, en réalité, des aiguillons ou des glochides. On vous explique tout d’abord la différence entre ces termes, avant de vous dire comment enlever les épines des cactus. Aussi, n’hésitez pas à consulter ces pages sur les bonnes pratiques pour manipuler des cactus dans le cadre de bouturages ou de rempotages.

Epines, aiguillons et glochides de cactus : différences

Chez un cactus, il n’est pas rare de confondre une épine et un aiguillon, et pour cause : les deux sont pointus et peuvent piquer ! Seulement, ces deux types de piquants n’ont pas les mêmes caractéristiques, ils se différencient grâce à l’organe qui leur a donné naissance.

  • L’aiguillon est en général moins développé que l’épine et prend naissance dans l’épiderme. Il s’agit d’une excroissance de la plante qui ne possède aucun système vasculaire (xylème et phloème). Il se détache facilement d’une plante sans l’endommager.
  • L’épine, quant à elle, est plus développée que l’aiguillon et fait corps avec le bois de la tige. Son arrachage entraîne la déchirure des fibres.

Certains cactus possèdent des aiguillons, et d’autres des épines… La frontière entre les deux est souvent mince et les botanistes sont régulièrement en désaccord sur ce sujet. Dans tous les cas, en dehors de leurs distinctions physiologiques, épines comme aiguillons permettent l’absorption de l’humidité atmosphérique et ont un rôle protecteur contre les rayons solaires et les prédateurs herbivores.

Enfin, d’autres variétés ou espèces de cactus possèdent des glochides, il s’agit d’aiguillons très fins, ayant la forme de petites touffes de poils. Certains cactus qui, de prime abord, semble sans épines ou aiguillons, sont donc tout aussi piquants que les autres. C’est par exemple le cas de l’Opuntia microdasys ou des Tephrocactus. Les glochides sont aussi présents sur certaines fruits comme la figue de barbarie.

Comment enlever des épines de cactus ?

Epines de cactus

Que ce soit en manipulant vos cactus ou en vous promenant un peu trop près de ces derniers, quelques épines ou aiguillons peuvent facilement se loger dans votre épiderme, principalement sur vos doigts. Pas de panique, munissez-vous d’une pince à épiler classique, saisissez le piquant et tirez d’un coup sec pour ne pas risquer de le casser. 

En revanche, si des épines sont venues s’enfoncer sur votre visage, cou ou dans votre bouche, ne les retirez pas vous-même. De même, en fonction de la profondeur et de la gravité, rendez-vous aux urgences d’hôpital, c’est plus prudent (un nerf peut être touché, par exemple). 

Dans le cas où vous serez victime des glochides ou de minuscules aiguillons sur la peau, passez délicatement un collant roulé en boule sur la zone concernée. Ce dernier, si possible en nylon, aura la même fonction qu’un ruban adhésif. Enfin, vous pouvez utiliser de la cire pour retirer les épines. Procédez de la même façon que lors de l’épilation des poils. 

Pour éliminer les aiguillons ou glochides sur des vêtements, servez-vous de chatterton ou d’un peigne à petites dents. Ensuite, le lavage en machine de vos vêtements permettra d’éliminer les épines les plus fines.

Piqûre de cactus : que faire en cas de gonflement ou d’infection ?

Suite à une piqûre de cactus, il arrive parfois que certaines personnes constatent un léger gonflement ainsi qu’un engourdissement. Et ce, même après extraction des épines ou aiguillons. Souvent, ces désagréments disparaissent assez rapidement et sont sans conséquence pour la victime. 

Afin de limiter le risque de gonflement et d’infection, n’omettez pas de soigner la partie touchée. Durant 5 à 10 minutes, passez la plaie sous l’eau froide, appliquez un antiseptique puis recouvrez d’un pansement

Si vos symptômes persistent, que la perte de sensibilité s’accroît et que la douleur vous gêne, consultez rapidement un professionnel de santé. Outre cela, chez des sujets plus sensibles, le contact avec les glochides peut parfois causer une dermatite irritative mécanique. Généralement sans gravité, elle apparaît sous forme de rougeurs et démangeaisons qui peuvent durer quelques jours. Il vous faut évidemment consulter un professionnel de santé ! Le traitement qui vous sera alors prescrit sera sans doute un corticostéroïde topique pour diminuer l’inflammation.

Piqûre de cactus toxique, vénimeuse ou mortelle ?

On vous rassure tout de suite, aucune piqûre de cactus n’est toxique, venimeuse ou mortelle. En revanche, les euphorbes, que l’on confond très régulièrement avec les cactus à cause de leurs aspects similaires, produisent ce qu’on appelle du latex : une substance blanche toxique. De ce fait, si vous manipulez une euphorbe, pensez à vous équiper en conséquence (gants et lunettes) car son latex est irritant. En cas de contact avec la peau, lavez-vous soigneusement et frottez vigoureusement. 

Les cactus ne possèdent pas de latex et ne sont donc pas toxiques à proprement parler. Cependant, pour ceux exposés à l’extérieur, des agents pathogènes, toxiques, allergènes ou encore bactériologiques peuvent se déposer sur leurs épines (apportés par la pluie ou les oiseaux et insectes). Ces agents peuvent provoquer des réactions suite à une piqûre de cactus !

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sidebar