L’aloe vera : est-il un cactus ?

Bon nombre de personnes pensent que l’aloe vera est un cactus, et pour cause : l’aloe vera ressemble à s’y méprendre à un cactus, comme beaucoup de plantes succulentes, parfois appelées « plantes grasses ». Pourtant, l’aloe vera n’est pas un cactus, explications !

L’aloe vera et le cactus, des origines différentes

La première différence qu’il existe entre l’aloe vera et les cactus se trouve au niveau de leur lieu de culture d’origine : les aloe vera sont originaires des régions méditerranéennes, d’Afrique du Nord, des îles Canaries et du Cap-Vert. Les cactus, quant à eux, viennent pour la grosse majorité du continent américain ! C’est d’ailleurs le même constat que pour les Euphorbes que l’on prend souvent pour des cactus, alors qu’elles ne viennent pas du continent américain.

L’aloe vera et le cactus, biologiquement différents

La première distinction qu’il existe entre les cactus et les aloe vera est de l’ordre de la classification : l’aloe vera est une espèce d’aloès, tandis que le cactus (cactaceae) est une famille de plantes qui possède des sous-familles, tribus, genres et espèces, comme nous l’avons sur la page consacrée à la classification des cactus.

Si on fait abstraction de cela et considérons que l’on emploie le terme « cactus » pour désigner une espèce de cactus, là encore, cactus et aloe vera sont différents, puisqu’ils ne sont pas partie de la même classe biologique. Selon la classification de Cronquist (1981), les cactus font partie de la classe des Magnoliopsida et les aloe vera de celle des Liliopsida.

Aloe veraCactus
RègnePlantaePlantae
Sous-règneTracheobiontaTracheobionta
DivisionMagnoliophytaMagnoliophyta
ClasseLiliopsidaMagnoliopsida
Sous-classeLiliidaeCaryophyllidae
OrdreLilialesCaryophyllales
FamilleAloeaceaeCactaceae
(+ sous-familles)
GenreAloeMultiples genres
EspèceAloe veraMultiples espèces

L’aloe vera est une plante succulente, le cactus pas forcément

Les plantes succulentes, parfois appelées « plantes grasses » à tort (voir le paragraphe « Cactus ou plantes grasses ?« ), ont cette particularité de pouvoir stocker de l’eau dans leurs feuilles, leurs racines, et dans l’ensemble de leur structure végétale, ce qui les rend particulièrement résistantes aux fortes chaleurs et à la sécheresse.

L’aloe vera est une plante succulente, en revanche, toutes les espèces de cactus ne sont pas des plantes succulentes. C’est notamment le cas des Pereskia qui sont des cactus arbustifs qui possèdent des fleurs.

La distinction entre cactus et plantes grasses se fait principalement au niveau des aréoles : les cactus sont reconnaissables notamment par leurs aréoles, de petits irrégularités qui parcourent l’ensemble de la surface de la plante et desquelles émergent des épines, des fleurs, ou des poils.

La distinction entre les cactacées et les autres succulentes est essentiellement d’ordre visuel : généralement, la présence d’épines sur une plante suffit à confirmer qu’il s’agit bien d’un cactus. Cela serait trop beau si les choses étaient aussi évidentes : une règle n’étant validée que par l’existence d’exceptions, un certain nombre de plantes succulentes arborent également des épines, des fleurs ou des poils, ce qui rend la distinction moins évident.

D’ailleurs, l’aloe vera est charnu et ses feuilles sont épaisses, comme celles de toutes les plantes grasses et de certains cactus. De plus, ses feuilles forment un réseau de pointes sur les bords, qui évoquent immanquablement les épines typiques de nombreux cactus. Visuellement, l’aloe vera ressemble comme deux gouttes d’eau à un cactus, on le confond aussi parfois avec l’agave.

Aloe vera : bienfaits

Aloe vera bienfaits

Lorsqu’un aloe vera atteint une bonne taille, il est possible de sectionner l’une des feuilles extérieures (les plus anciennes) pour en extraire le précieux gel produit par la plante. Pour la peau ou sur les cheveux, le gel d’aloe vera agit comme un soin efficace, à condition de bien le séparer de la sève, plus jaunâtre, appelée latex. Celui-ci, comme chez les Euphorbes, est irritant pour la peau !

Le gel aloe vera, de par sa polyvalence et son efficacité, est un petit miracle végétal qui, en plus d’être utilisé dans de nombreux cosmétiques (antioxydant, antibactérien, hydratant, etc.), est aussi utilisé aussi pour ses propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires. En atteste les nombreux produits contenant de l’aloe vera !

Aloe vera : conseils et entretien

En bonne plante succulente, donc biologiquement conçue pour endurer des conditions extrêmes, l’aloe vera est un végétal facile à entretenir.

Il s’agit d’une espèce qui aime la chaleur toute l’année et le soleil. En été et au printemps, vous pouvez la cultiver en pot à l’extérieur, exposé à la mi-ombre (le soleil direct est à éviter, au risque d’assécher les feuilles). Si vous la cultivez en intérieur, ce doit être près d’une fenêtre pour un maximum d’ensoleillement, sans toutefois l’exposer aux rayons directs du soleil. Si votre région le permet (régions méditerranéennes), vous pouvez laisser votre aloe vera à l’extérieur toute l’année, voire même la cultiver en pleine terre. Elle pourra résister à des températures fraiches, de l’ordre de 0 à -5 °C la nuit si elle est maintenue au sec de novembre à avril. Il est toutefois déconseillé de la cultiver totalement en extérieur si les températures ne remontent pas au-dessus des 5 à 10°C en hiver en journée (en montagne par exemple) !

Comme pour les cactus, l’arrosage de l’aloe vera doit suivre un cycle : un arrosage une fois tous les 15 jours au printemps, une fois toutes les semaines en été, une fois tous les mois en octobre et novembre et aucun arrosage en hiver. Il s’agit du cycle idéal à respecter si vous cultivez cette plante en extérieur ou en serre froide (ou peu chauffée). Si vous cultivez votre plante en intérieur chauffé toute l’année, vous pouvez l’arroser très légèrement une fois par mois en hiver par précaution. Dans tous les cas, le substrat doit totalement être sec entre deux arrosages.

Au niveau du substrat, l’aloe vera se cultive dans un substrat 3 tiers classique, comme pour les cactus : 1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau et 1/3 de sable. Le plus important : le drainage. Vérifiez que l’eau s’écoule facilement du pot après chaque arrosage, puisque l’humidité est l’ennemi des plantes grasses !

4.9/5 - (31 votes)
close
Cactus encyclo logo

S'abonner à la newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Commentaires

Il y a 2 commentaires

    • Bonjour, merci pour votre question, j’ai complété le contenu de la page ! Si par Aloe vous entendez Aloe Vera, cette espèce peut résister à des faibles gelées la nuit, autour de -5 °C. En revanche, il faut la protéger de la neige car elle craint l’humidité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sidebar