Cleistocactus strausii

Le Cleistocactus strausii, aussi appelé Pilocereus strausii ou Cereus strausii, est un cactus cierge emblématique grâce à ses nombreux poils blancs, ses fleurs rouge-bordeaux et sa hauteur rapidement imposante. Il s’agit d’une des espèces les plus populaires de la variété Cleistocactus.

Son nom provient du grec « kleistos » qui signifie « fermé », en raison de ses fleurs qui s’ouvrent très peu et du latin « cactus ». « Strausii » est un hommage au cactophile allemand L. Straus. D’ailleurs, ce cactus est parfois aussi nommé Cleistocactus de Straus.

Cette espèce de cactus est originaire des montagnes de la cordillère des andes (principalement au sud de la Bolivie et au Nord de l’Argentine), elle est généralement présente au-dessus de 1750 mètres d’altitude.

Cleistocactus strausii : description

Le Cleistocactus strausii est un cactus cierge (ou colonnaire), mesurant jusqu’à 3 mètres de hauteur pour 4 à 8 centimètres de diamètres. Sa colonne mince est constituée de 25 côtés.

Son épiderme, de couleur gris-vert, est presque entièrement cachée par ses aréoles blanches laineuses, desquelles partent quatre épines marron-jaune mesurant jusqu’à 4 centimètres de longueur et une vingtaine d’aiguillons chevelus, blancs et denses, plus petits.

Cleistocactus strausii : entretien et culture

Le Cleistocactus strausii doit être cultivé dans un substrat drainant standard (3 tiers) et doit disposer de suffisamment d’espace pour grandir : si ses racines sont fines, elles sont néanmoins nombreuses.

Il doit être arrosé abondamment durant la période de végétation : toutes les 3 semaines au printemps et à l’automne, toutes les semaines en été. Aucun arrosage en hiver.

Ce cactus doit bénéficier d’une luminosité maximale, il ne craindra pas le plein soleil à condition qu’il soit arrosé suffisamment durant les périodes de fortes chaleur. De même, s’il supporte des gelées jusqu’à -10 °C, celles-ci ne doivent pas s’étendre sur une période trop longue et l’exposer à trop d’humidité. Attention donc à le maintenir complétement au sec, la culture en serre est donc une des solutions à privilégier.

Enfin, soyez vigilants et contrôlez régulièrement la présence de cochenilles, celles-ci peuvent facilement passer inaperçues dans ces poils blancs. Aussi, ce cactus est particulièrement sujet aux pourriture de collet. Si votre cactus est à l’extérieur, faites attention aux pluies trop abondantes et régulières.

Cleistocactus strausii : fleurs et fruits

Les fleurs du Cleistocactus strausii apparaissent au printemps et à la fin de l’été pour les sujets âgés (mesurant souvent plus de 50 centimètres de hauteur, voire un mètre) et sont perpendiculaires aux colonnes. Elles sont diurnes, c’est-à-dire qu’elles apparaissent le jour.

Les fleurs sont droites, de la forme d’un tube (elles sont « tubuleuses ») de 6 centimètres de longueur au maximum et leur couleur s’étend du rouge au bordeaux. Avant d’éclore, le bourgeon est quant à lui rose et poilu. L’éclosion n’est jamais très spectaculaire, puisque comme nous l’avons vu en introduction, les fleurs s’épanouissent peu : seuls le carpelle et les étamines sortent. Dans son habitat naturel, les fleurs sont pollinisées par les colibris.

Par la suite, les fruits de ce cactus sont de couleur verte.

Cleistocactus strausii : multiplication (bouturage et semis)

Ce cactus, qui a une croissance moyenne à rapide, peut être multiplié principalement via semis et bouturage.

Les semis doivent se faire au début du printemps (détail de la technique ici), tandis qu’on conseillera les bouturages au printemps ou en été.

Les étapes pour réaliser un bouturage de Cleistocactus strausii :

  1. Coupez une tige

    Avec un sécateur ou un couteau affûté

  2. Laissez sécher / cicatriser la bouture

    2 semaines dans un endroit frais, lumineux et aéré

  3. Plantez la bouture

    Dans un substrat adapté (3 tiers), en pleine terre ou en pot

  4. Maintenez le substrat légèrement humide et placez la plante dans un endroit chaud et lumineux

  5. Arrosez normalement

    Après 4 semaines en moyenne, dès enracinement

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sidebar