Autofertile

Une plante est dite autofertile lorsque ses fleurs sont fécondées par leur propre pollen ou par celui de ses autres fleurs (autopollinisation). Une plante autofertile est donc autoféconde, c’est-à-dire qu’elle est fécondée par ses propres gamètes.

Pour le dire autrement, une plante autofertile, aussi appelé autogame, est hermaphrodite, elle possède des organes mâles et des organes femelles, et leurs gamètes se développent simultanément. Ainsi, la plante peut se féconder sans avoir besoin du pollen d’une autre plante, ni même d’insectes pollinisateurs, comme c’est le cas pour de nombreuses végétaux. Si une plante n’est pas autofertile, elle est autostérile.

Quelques espèces de cactus sont autofertiles, comme par exemple l’Epithelantha micromeris ou le Copiapoa varispinata, ou encore la variété Frailea.

 

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sidebar