Mammillaria hahniana

Le Mammillaria hahniana, parfois appelé mammillaire tête-de-vieillard ou cactus vieille dame, est une espèce de cactus originaire du Mexique et faisant partie de la variété des Mammillaria (180 espèces environ). Cette espèce a été introduite au 20ème siècle par le collectionneur allemand Adolf Hahn, duquel provient son nom. Pour rappel, le nom du genre Mammillaria provient du latin « mamilla » qui signifie « mamelle », faisant référence à son apparence.

Le Mammillaria hahniana est une espèce endémique au Mexique, plus particulièrement des états de Guanajuato, Querétaro et San Luis Potosí. C’est une espèce placée sur liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) et définie comme « presque menacée » du fait de son ère de répartition très limitée et de la déforestation qui provoque le déclin de sa population.

Mammillaria hahniana : description

Le Mammillaria hahniana est un cactus globulaire à tendance cylindrique en vieillissant qui peut atteindre 20 centimètres de hauteur pour 12 centimètres de largeur. Il est solitaire avant de devenir cespiteux avec l’âge.

Son épiderme vert, jonché de petits mamelons coniques et réguliers, est presque entièrement occulté par des aiguillons plus ou moins longs au niveau des aréoles (jusqu’à 30 aiguillons radiaux fins, soyeux et blancs, et jusqu’à 5 centraux, plus droits et à la pointe brunâtre) et par de nombreux poils blancs (laine ou soie) au niveau des axilles (bases des mamelons), pouvant mesurer 4 centimètres de long. En fonction des variétés, le Mammillaria hahniana peut être plus ou moins laineux, avoir plus ou moins d’aiguillons de tailles différentes.

Mammillaria hahniana : fleurs et fruits

Les fleurs de ce cactus sont disposées en couronne autour de l’apex et sont de couleur rose, rouge ou pourpre, avec anthères jaunes et stigmates blanc à jaune. Elles mesurent au maximum 1,5 centimètre de largeur et apparaissent au printemps ou en été en fonction des zones de culture, et si les conditions de culture ont été respectées (notamment l’hiver, voir le paragraphe suivant).

Les fruits ressemblent à des baies de couleur rouge à pourpre et peuvent être consommés.

Mammillaria hahniana : entretien et culture

Le Mammillaria hahni est une espèce idéale pour les novices puisqu’elle requiert peu d’entretien et des conditions de culture « classiques » en termes d’arrosage, de sol et d’exposition.

  • Arrosage : une fois toutes les 2 ou 3 semaines au printemps, une fois toutes les semaines en été et jusqu’en octobre, où vous pouvez arroser une dernière fois avant de cesser tout apport d’eau jusqu’au printemps suivant (plus d’information sur le rythme d’arrosage des cactus). La croissance de cette espèce étant lente, vous pouvez lui apporter un peu d’engrais tous les 2 mois entre avril et septembre si vous le souhaitez.
  • Substrat : cette espèce se plaît dans un substrat standard pour cactus (3 tiers : terreau, sable et terre), bien drainé (vérifiez que l’écoulement se fait rapidement après arrosage).
  • Exposition : le Mammillaria hahniana devra bénéficier d’une très grande luminosité pour s’épanouir, idéalement à la mi-ombre. Le plein soleil est possible pour les sujets plus âgés et habitués aux rayons de soleil direct. Pour rappel, pensez à exposer progressivement les cactus au soleil direct pour les espèces qui peuvent le supporter… Vous leur éviterez ainsi les coups de soleil qui provoqueront des taches ou des altérations de couleur irréversibles !).

Si on prend en compte toutes ces exigences et ces conditions idéales de culture, le Mammillaria hahni se plaira en serre toute l’année : il pourra bénéficier d’un ensoleillement maximum tout en restant au sec en hiver. De plus, il s’agit d’un cactus qui peut résister à des températures négatives (autour de -10 °C) s’il est maintenu au sec et si les températures remontent positivement en journée. Idéalement, il doit être tenu hors gel le plus possible. Enfin, pour éviter tout risque de pourrissement du à l’humidité, n’hésitez pas à protéger le collet (la base du cactus) avec des petits cailloux ou du sable.

D’ailleurs, cette période d’hivernage au froid et au sec est importante à respecter si vous souhaitez le voir fleurir au printemps et en été. Sans cette phase, il est presque impossible de le voir fleurir ! Ainsi, si vous le cultivez en intérieur toute l’année ou une partie de l’année, essayez de le placer dans une pièce non chauffée ou « plus fraiche » en hiver. En règle générale, lorsque les beaux jours sont là, pensez à faire prendre l’air à vos cactus si vous les cultivez en intérieur !

Mammillaria hahniana : multiplication

Le Mammillaria hahniana peut être multiplié par semis uniquement, et de manière assez facile. La croissance des semis est rapide et permet d’obtenir une floraison plutôt précoce.

Mammillaria hahniana : variétés

L’espèce Mammillaria hahniana possède plusieurs variétés (parfois classées en sous-espèces) qui présentent quelques variations très minimes par rapport à l’espèce type (en savoir plus sur les différents niveaux taxonomiques).

  • Mammillaria hahniana var. bravoae : possède deux aiguillons centraux, plus petits (pas plus d’un centimètre), de couleur beige à pointe noire. Les fleurs sont roses ou rouge foncé.
  • Mammillaria hahniana var. giseliana (ou giselana) : possède des poils plus courts et moins fournis et qui ne dépassent pas 1,5 centimètre. Ses aiguillons radiaux sont plus nombreux (autour de 40). Cette variété est légèrement plus frileuse, les températures négatives sont déconseillées.
  • Mammillaria hahniana var. werdermanniana : poils plus courts que chez l’espèce type (2,5 centimètres). Il possède un ou deux aiguillons centraux, souvent plus noirs que chez l’espèce type. Les stigmates des fleurs sont rose-brun. Cette variété doit être tenue hors gel, à plus de 5 °C.
  • Mammillaria hahniana var. woodsii : axilles très laineuses, surtout au niveau de l’apex. Ses poils sont plus courts, ses aiguillons centraux (2 ou 4) sont d’abord noirs avant de devenir blancs, beiges, voire même pourpres avec pointe noire. Ses fleurs possèdent des stries plus foncées. Cette variété est aussi à tenir hors gel.
5/5 - (44 votes)
close
Cactus encyclo logo

S'abonner à la newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sidebar