Echinocereus triglochidiatus

Echinocereus triglochidiatus

Le cactus Echinocereus triglochidiatus est une espèce du genre Echinocereus originaire du sud des Etats-Unis, des états d’Arizona (où l’espèce est protégée), du Colorado et du Nouveau Mexique.

Son nom provient du grec ancien « echinos » qui signifie « hérisson », du latin « cereus » qui signifie « cierge » pour Echinocereus, et du grec « tri » et « glochis » qui signifient « à trois aiguillons » pour triglochidiatus, en référence à ses trois épines centrales.

Echinocereus triglochidiatus : description et fleurs

L’Echinocereus triglochidiatus est un petit cactus parfois solitaire, mais le plus souvent cespiteux, qui pousse en touffe (jusqu’à des centaines). Ses tiges mesurent une trentaine de centimètres au maximum pour 7,5 centimètres de diamètre. Elles sont formées de 5 à 8 côtes tuberculées de couleur vert feuille et jonchées d’aréoles supportant 3 à 13 aiguillons de couleur variable (blanche, jaune, grise ou noire) disposés en forme d’étoile ou au centre. Généralement, les épines courbées et mesurant 2,5 centimètres de longueur au maximum n’occultent jamais l’épiderme toujours bien visible. Certaines variétés (« inermis ») sont dépourvues d’épines (voir en fin de page).

L’Echinocereus triglochidiatus fleurit d’avril à juin. Ses fleurs, autostériles, sont en forme de cloche et mesurent 5 à 7 centimètres de diamètre. Elles apparaissent vers le sommet de la plante (l’apex), sont de couleur orange à rouge écarlate (le stigmate est vert), apparaissent le jour (diurnes) et restent ouvertes 3 à 5 jours. Ses fleurs sont pollinisées par les colibris et donnent des fruits aux couleurs variables : verts, jaunes, roses, rouges.

Les fruits mesurent entre 2 et 3,5 centimètres pour 1 à 1,5 centimètre de diamètre et produisent une pulpe blanche tout à fait comestible. Les graines de ce fruit sont noires et de forme sphérique.

Echinocereus triglochidiatus : culture et entretien

L’Echinocereus triglochidiatus est une espèce qui adore le soleil, il est donc indispensable de lui apporter du plein soleil autant que possible. Le substrat pourra être standard : 1/3 de terreau, 1/3 de sable et et 1/3 de terre de jardin. Pour faciliter le drainage, vous pourrez aussi ajouter un peu de gravier ou de pouzzolane.

L’arrosage est lui aussi standard et classique toute l’année : 1 fois par semaine en été (tous les 3 ou 4 jours lors des étés très chauds), 1 fois tous les 10 jours au printemps, 1 fois toutes les 3 ou 4 semaines en automne et aucun en hiver. Dans tous les cas, attention à cette règle d’or : toujours laisser sécher en profondeur avant de procéder à un nouvel arrosage du printemps à l’automne.

S’il est maintenu au sec, l’Echinocereus triglochidiatus peut supporter des températures qui descendent jusqu’à -15 à -20 °C, ce qui en fait un cactus rustique à cultiver sans problème en extérieur toute l’année, protégé des précipitations. En effet, dans son habitat naturel, ce cactus pousse dans des zones très arides et désertiques entre 1000 et 2800 mètres d’altitude, ce qui le rend résistant aux températures extrêmes, qu’elles soient très chaudes ou très froides.

Echinocereus triglochidiatus : multiplication

La multiplication de ce cactus peut se faire facilement par :

Pour toutes ces techniques, le résultat devrait être probant, il s’agit d’une espèce qui pousse et se multiplie facilement.

Echinocereus triglochidiatus : sous-espèces, variétés et cultivars

La taxonomie de cette espèce est complexe, a évolué au fil du temps et continue d’évoluer. Par exemple, certains taxons étaient considérés comme étant la même espèce avant d’être renommées (Echinocereus polyacanthus et Echinocereus coccineus), d’autres sous-espèces sont reconnus par des experts mais pas par d’autres… Pour faire simple, on peut trouver ces sous-espèces, variétés ou cultivars appartenant à l’espèce type :

  • Echinocereus triglochidiatus cultivar variegatus ;
  • Echinocereus triglochidiatus sous-espèce acifer ;
  • Echinocereus triglochidiatus sous-espèce coccineus ;
  • Echinocereus triglochidiatus sous-espèce huitcholensis ;
  • Echinocereus triglochidiatus sous-espèce pacificus ;
  • Echinocereus triglochidiatus sous-espèce polyacanthus ;
  • Echinocereus triglochidiatus variété arizonicus ;
  • Echinocereus triglochidiatus variété inermis (ou variété mojavensis cultivar inermis, voire simplement cultivar inermis) ;
  • Echinocereus triglochidiatus variété inermis forme cristata ;
  • Echinocereus triglochidiatus variété melanacanthus ;
  • Echinocereus triglochidiatus variété (ou sous-espèce) mojavensis ;
  • Echinocereus triglochidiatus variété neomexicanus ;
  • Echinocereus triglochidiatus variété octacanthus ;
  • Echinocereus triglochidiatus variété toroweapensis.
5/5 - (37 votes)

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sidebar