Trichocereus pasacana – Echinopsis pasacana

Le Trichocereus pasacana est une espèce du genre Trichocereus, maintenant rattaché au genre Echinopsis, d’où le second nom que l’on trouve parfois couramment : Echinopsis pasacana.

Certains classent même ce cactus comme sous-espèce de l’Echinopsis atacamensis : il y aurait l’Echinopsis atacamensis atacamensis (pas ou peu ramifiée) et l’Echinopsis atacamensis pasacana (ramifiée, celle dont on parle).

On peut également trouver les noms de Pilocereus pasacana, de Cereus pasacana ou encore de Helianthocereus pasacana pour le désigner, entre autres. Vous l’aurez compris, la classification de ce cactus n’est pas tout à fait claire et la taxonomie évolue régulièrement.

Le nom Trichocereus vient du grec « tricos » (poils ou laine) et de « pasacana », qui est le nom du fruit que ce cactus produit : « pasa » signifiant fruit sec et « cana » cheveu blanc.

Le Parc National Los Cardones (Cachi) en Argentine

Le Trichocereus pasacana est une plante originaire du nord-ouest de l’Argentine, du sud de la Bolivie, du nord du Chili et du sud du Pérou. Dans ces régions du monde, et principalement en Argentine, il est appelé « cardón » (chardon, en espagnol) et peut être utilisé dans les constructions de bâtiments ou de mobilier.

A Cachi, en Argentine, notamment, on retrouve plusieurs constructions avec des « cardones ». Non loin de cette ville, au nord-ouest du pays, se trouve aussi le Parc National Los Cardones, qui regroupe des milliers de Trichocereus pasacana (Echinopsis atacamensis pasacana) sur 64 000 hectares.

Le Parc National Los Cardones (Cachi) en Argentine
Le Parc National Los Cardones (Cachi) en Argentine

Trichocereus pasacana : description

Il s’agit d’un cactus colonnaire impressionnant par sa taille dans la nature : il peut atteindre 35 centimètres de diamètre et 15 mètres de hauteur. Il possède environ 20 côtes (parfois plus), ses aréoles sont brunes, rapprochées et laineuses.

Avec l’âge, le Trichocereus pasacana forme des branches latérales de forme candélabre. Cette différence d’apparence entre les sujets jeunes et les sujets âgés se constate aussi au niveau des aiguillons, de couleur jaune à brun, parfois clairs, parfois foncés.

  • Le Trichocereus pasacana jeune, d’abord en forme de boule, possède des rangées d’une dizaine aiguillons radiaux (disposés selon en rayon autour de l’aréole) fins, flexibles et 5 à 8 aiguillons centraux pointus.
  • Le Trichocereus pasacana plus âgé possède davantage d’aiguillons, plus fins, plus longs et qui ont davantage l’apparence de poils. Il n’y a plus de distinctions entre les aiguillons radiaux et centraux.

Les fleurs de ce cactus sont nocturnes, grandes, de couleur blanche, en forme de tube et sont garnies de poils noirs. Elles apparaissent au printemps ou en été.

Trichocereus pasacana ou Echinopsis terscheckii ?

Le Trichocereus pasacana est souvent confondu avec l’Echinopsis terscheckii, et pour cause, il est difficile de faire la différence.

Le Trichocereus pasacana possède des épines plus longues et plus nombreuses que l’Echinopsis terscheckii. La frontière est extrêmement mince, sachant que l’on trouve aussi beaucoup d’hybrides en vente et que les deux espèces changent avec l’âge.

Dans la nature, la différence entre les deux serait l’altitude à laquelle ils poussent : bien plus en hauteur pour le pasacana.

Trichocereus pasacana : culture et entretien

Le Trichocereus pasacana est un cactus qui a besoin de lumière vive, il supporte très bien le soleil direct. Ainsi, la culture en serre est à privilégier si vous êtes en France. La culture en pleine terre est même idéale pour qu’il se développe pleinement.

Il s’agit d’un cactus rustique qui peut hiverner à des températures comprises entre 0 et 5 °C. Il supporte même des températures jusqu’à -12 °C s’il est gardé au sec et si les températures remontent en journée.

Cultivez l’Echinopsis pasacana dans un substrat standard pour cactus et arrosez-le de manière classique : une fois toutes les deux semaines au printemps, une fois toutes les semaines en été (s’il fait très chaud, plus fréquemment encore), et une fois par mois en octobre. En hiver, de novembre à mars, stoppez tous les arrosages.

Si vous cultivez ce cactus en intérieur, pensez à le placer dans une pièce plus froide en hiver pour respecter sa phase de dormance : en hiver, la plante est au repos, elle a généralement besoin de fraicheur et d’aucune goûte d’eau.

Echinopsis atacamensis pasacana : multiplication

On multiplie principalement ce cactus par semis, qui ne présente pas de grandes difficultés. Il vous faudra juste être patient, puisque sa croissance est très lente.

Commentaires

Aucun commentaire... Laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sidebar