Menu
Newsletter
Menu
Newsletter
Menu
Accueil » Blog » Fin de l’été : quand rentrer ses cactus et arrêter les arrosages ?

Fin de l’été : quand rentrer ses cactus et arrêter les arrosages ?

parXavier

Les journées raccourcissent, les températures rafraichissent, les vacances sont finies pour la plupart d’entre nous… Pas de doute, on est en septembre ! Le 23 septembre prochain marquera officiellement la fin de l’été et sans doute le début de vos interrogations quant à l’entretien de vos cactus à partir de ce moment-là.

Souvent, deux questions se posent en septembre : quand dois-je rentrer mes cactus ? Quand dois-je arrêter les arrosages ? Voici quelques éléments de réponses, puisque sans surprise avec les cactus, la meilleure réponse est : ça dépend ! Cet article ne concerne évidemment pas les cactus cultivés en pleine terre toute l’année ou cultivés en intérieur.

Quand faut-il rentrer les cactus pour l’hiver ?

Cactus intérieur

Derrière cette question se cache surtout celle des températures et de l’humidité : à partir de quand les températures sont-elles trop basses et l’humidité est-elle trop importante pour convenir aux cactus ?

Même si les journées sont souvent encore chaudes tout le mois de septembre (ou du moins, au-dessus de 15 °C), il arrive que les soirées, nuits et matinées soient rapidement très fraiches dans plusieurs régions et que certaines années soient plus difficiles que d’autres. De nombreux cactus résistent aux températures froides, à condition qu’ils soient maintenus au sec. S’ils sont soumis à des températures basses, à l’humidité et à la pluie, ils pourraient devenir mous et pourrir.

En été, les précipitations ne sont pas un problème pour les cactus en extérieur, puisque les températures et le vent permettent au substrat de sécher rapidement, à condition que le drainage soit correct et que les pots (en terre cuite ou en plastique) soient percés.

A partir de septembre, en revanche, si les températures sont trop basses la nuit (moins de 8 °C) ou qu’il pleut sur des longues périodes, le substrat n’aura plus le temps de sécher. Il est alors préférable d’opter pour une de ces solutions hybrides pour continuer à laisser vos cactus en extérieur sans le moindre risque :

  1. Les abriter du vent et de la pluie ;
  2. Les rentrer la nuit ;
  3. Les rentrer dès qu’il fait froid et qu’il pleut trop.

Ces trois solutions sont graduelles : la première est conseillée si les températures sont encore assez élevées mais qu’il pleut trop, la deuxième est idéale s’il fait trop froid la nuit seulement, et la dernière est à adopter s’il fait froid et qu’il pleut un peu trop (nuit ou jour). Le vent est souvent une données négligée par la plupart des gens, pourtant, un vent humide sans soleil peut être fatal et provoquer l’apparition de champignons (maladies cryptogamiques).

Lorsqu’il fait trop froid la nuit (moins de 8 °C) mais aussi la journée (moins de 15 °C), et qu’il n’est pas ou plus possible de jongler entre les différentes mesures citées ci-dessus, vous devrez penser à rentrer vos cactus définitivement pour les faire hiverner. Pour les espèces rustiques, vous pourrez les laisser en extérieur en les protégeant des précipitations.

Globalement, si vous êtes dans une région située dans la première moitié de la France (et en Belgique, Suisse et au Québec), vous devez être vigilants à partir de mi-septembre. Dans les autres régions, généralement vous aurez jusqu’à la mi-octobre avant de devoir vous préoccuper des conditions climatiques.

Pour information, en 2021 par exemple, le thermomètre affichait des températures nocturnes inférieures à 8°C dès le 22 septembre à Lille, Strasbourg, Angers, Reims. Comme les températures en journée étaient encore suffisamment élevées (autour du 20 °C), l’idéal était de rentrer les cactus la nuit et de les sortir en journée (solution hybride). C’est à partir du 30 septembre qu’il valait mieux les rentrer totalement, puisqu’il faisait autour de 5 °C la nuit et pas plus de 16 °C en journée.

Bref, soyez vigilants dès le mois de septembre, puisqu’une année n’est pas une autre !

Quand faut-il arrêter d’arroser les cactus ?

Arroser cactus

Cette seconde question est en réalité liée à la première, puisque l’arrêt des arrosages des cactus (et l’apport d’engrais) dépendra de votre région et des températures extérieures. Lorsque celles-ci sont devenues trop basses et qu’il vous faudra rentrer définitivement vos cactus pour les espèces qui ne peuvent rester dehors, vous devrez stopper les arrosages. Avant ça, les arrosages doivent être plus espacés durant le mois de septembre pour préparer l’hivernage (en savoir plus sur la fréquence d’arrosage des cactus).

Ainsi, le dernier arrosage doit avoir lieu au mois d’octobre : autour du début de mois dans les régions du Nord (et Belgique) et autour de la fin du mois dans les régions du Sud. Il vous faudra surveiller la météo et les températures, puisqu’après le dernier arrosage, le substrat devra avoir le temps de sécher en totalité si vous laissez vos cactus en extérieur. S’il n’a pas le temps de sécher et que les températures sont trop basses, vos cactus risques de ne pas s’en remettre.

Après le dernier arrosage, vos cactus rentreront en phase de dormance (aussi appelée hivernage), leur métabolisme ralentira et il ne sera plus nécessaire de leur apporter de l’eau jusqu’au printemps prochain, saison qui marquera leur reprise végétative. La phase de repos s’étend globalement de octobre à mars, elle est indispensable pour que les cactus fleurissent ! Attention, les cactus tropicaux font exception, ils demandent généralement quelques petits arrosages en hiver (Schlumbergera, Epiphyllum…)

Aussi, il sera nécessaire de placer vos cactus dans un endroit frais, lumineux et sec de votre intérieur (si le placement en serre n’est pas possible) : véranda non chauffée, pièce de la maison non chauffée, grenier…

Si aucun endroit ne convient chez vous et que vous êtes obligés de les laisser dans une pièce chauffée, voici deux conseils :

  • Eloigner les cactus des chauffages et sources de chaleur, quitte à les éloigner des fenêtres également. S’ils ne reçoivent que très peu de lumière durant cette période, ce n’est pas dramatique car ils sont au repos, aucune photosynthèse ne sera réalisée. Il faudra simplement faire un peu plus attention au printemps pour les réhabituer au soleil. De même, ces précautions sont à prendre dans le cas où vous placez vos cactus dans une pièce de votre intérieur qui n’est pas chauffée et qui ne laisse que très peu passer la lumière, voire qui est totalement obscure.
  • Vérifier leur état régulièrement : s’ils commencent à flétrir un peu trop ou à devenir très sec, apportez-leur un peu d’eau et une très bonne luminosité. En cas d’apport d’eau sans lumière ou d’un apport d’eau excessif, vos cactus risqueront de s’étioler. Attention, il est normal à ce moment-là que les tissus se contractent, c’est un mécanisme de survie de la part des cactus.

Conclusion

Vous l’aurez compris, l’entre-deux saisons chez les cactus n’est pas simple : si en été les cactus sont à placer en extérieur et sont arrosés selon le bon vouloir de Dame Nature, il n’est pas possible de raisonner de la même manière dès que l’automne arrive. Le climat français n’est pas le plus adapté aux cactus en cette saison, surtout dans les régions du Nord du pays, très humides.

Ainsi, à partir de septembre, il vous faudra redoubler d’attention quant aux températures, à l’humidité et aux précipitations. Si vous craignez pour vos cactus ou si vous ne connaissez pas encore bien leurs besoins, l’idéal est la solution hybride durant le mois de septembre : alterner exposition extérieure et exposition intérieure jusqu’au moment où les températures diurnes et nocturnes ne seront plus assez élevées (moins de 8 °C la nuit et moins de 15 °C la journée).

A ce moment-là, vous devrez rentrer vos cactus définitivement et préparer leur phase d’hivernage, courant octobre, qui marquera la fin des arrosages et de tout apport d’eau. Une période fondamentale pour que vos cactus aient des fleurs !

Laisser un commentaire